Vedette des Jeux

judo

Freshette Nouazi, l’étoile qui ne cesse de briller

Maroua, UDs /SIC-05/05/2018.A Maroua ce dimanche 6 mai 2018, l’Université de Dschang vient de décrocher sa troisième médaille d’or. Il s’agit de la troisième médaille d’or décrochée par l’atelier judo au cours d’un exploit en Open chez les dames. L’auteure de cet exploit est Nouazi Demanou Freshette. Il s’agit de la deuxième médaille d’or qu’elle remporte dans cette compétition, après celle remportée un jour plus tôt dans la catégorie des -63 kg. Une prestation qui n’est pas passée inaperçue. Nouazi Demanou Freshette participe pour la quatrième fois à une édition des Jeux Universitaires. Et depuis ce dimanche soir, elle comptabilise dans son palmarès, quatre médailles d’or : une à Soa en 2016 dans la catégorie des -57 kg, une à Bamenda en équipe dames, et déjà deux à Maroua dont une chez les moins de 63 kg et celle obtenue ce dimanche en Open.

Lundi, Nouazi Freshette aura l’occasion de renforcer son palmarès des Jeux en tentant de remporter avec ses coéquipières, une nouvelle médaille d’or en compétition par équipe dames. Dans cette compétition, l’UDs est championne en titre et est dans le viseur des anciennes championnes de la catégorie que sont les Universités de Yaoundé 1 et de Douala. Les Duchesses pourront tout de même compter sur la forme de sa capitaine Nouazi pour conserver le titre, ce qui lui permettrait de porter à cinq, son total d’or dans la compétition. Un total qui pourrait encore être amélioré puisque les encadreurs de l’équipe de lutte ont décidé de l’engager dans la compétition de lutte. « La force et la détermination qu’elle dégage a fait en sorte que, de façon collective, nous avons décidé de l’engager aussi en lutte. Elle va donc se battre pendant cinq jours – trois jours en judo et deux jours en lutte. En tant qu’encadreur, je ne peux qu’avoir du respect pour elle », nous confie tout émue, Me Feze Alain Clotaire, encadreur de l’atelier judo.

Sur les pas des plus grandes

La première de Freshette Nouazi aux Jeux U avait plus été un apprentissage. A l’Université de Yaoundé 1 en 2015, alors qu’elle est inscrite au premier niveau de Licence à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, elle est classée dans la catégorie des -63 kg. Malgré tous les espoirs placés en elle, elle est éliminée en demie finale par l’internationale et coriace Fopa Biebiene Makuete, surnommée en équipe nationale « Xéna » et neuf fois médaillée d’or des Jeux. Contre Nouazi, Fopa a réalisé le combat le plus difficile et long qu’elle a eu tout au long de cette édition des Jeux. Approchée par un reporter à la fin du combat, Fopa confesse que celle contre qui elle vient de combattre « a un avenir en or et avec Me Feze, elle a toutes les chances d’y parvenir ». Et c’est cet avenir qui continue de s’écrire à Maroua.

La victoire de Nouazi Demanou Freshette en compétition Open de judo s’inscrit dans la continuité du palmarès des grandes championnes que l’UDs a connue. Après les victoires en compétition Open dames de Fokou Dechantal en 2011 et de Tchidje Feze Chanel en 2013, l’UDs n’avait plus fait de finale dans cette compétition. L’histoire retient que c’est Freshette Nouazi qui a mis un terme à cinq années de traversée du désert. Une performance qui attire de l’attention, mais qui ne surprend pas ceux qui la suivent depuis ses débuts. Pour son encadreur, « Freshette est plus terrible que Dechantal ».

Chevalier du mérite sportif à 19 ans

Sur les plans national et international, les performances de Nouazi séduisent. Elle est plusieurs fois médaillée de bronze à la coupe du Cameroun. Au niveau international, elle est médaillée de bronze au tournoi international de la ville de Yaoundé. Cette performance lui a d’ailleurs value d’être reçue avec ses pairs, au palais de l’Unité par le Chef de l’Etat. Une réception au cours de laquelle elle a été faite Chevalier du mérite sportif camerounais par le premier sportif camerounais. Avec toutes ces performances, les portes de l’équipe nationale lui ont été ouvertes et elle y effectue régulièrement des stages.

Née le 20 avril 1998, Freshette Nouazi, n’est pas seulement performante sur le plan sportif. Elle est a aussi à son actif, de brillantes prestations sur le plan académique. Au cours de l’année académique 2016-2017, elle a terminé l’année comme Major de la promotion de Licence en Trilingue Allemand. Actuellement, elle poursuit deux cursus de Master : un Master recherche en Études germaniques et un Master professionnel en Traduction et interprétariat. En 2016, elle avait été boursière d’été en Allemagne. Elle avait profité de la bourse pour faire quelques compétitions de judo au cours desquelles elle a amélioré ses performances. Freshette Nouazi à 20 ans à peine, est non seulement un bon alliage entre le sport et les études, mais surtout une étoile qui a encore tout l’avenir devant elle pour écrire les plus belles pages du judo camerounais./ MMF

 

 

 

Related Blogs

Donec ut elit. ut tristique vulputate, dolor. pulvinar Nullam elementum