Animation culturelle à l’UDs

photo-culture2

Animation culturelle

Les « matinées culturelles» s’achèvent sur de bonnes notes

Dschang, SIC /UDS -05/06/17. La Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’UDs a vibré tout au long de la semaine dernière au rythme d’un grand mouvement d’ensemble  en  matière d’animation culturelle. A la base de ces fêtes de la culture, les clubs para académiques rattachés au Département de Langues Étrangères de ladite faculté, à savoir les Clubs Espagnol,  Allemand, Italien, Bilingue,  LEF et EML.  En effet, c’est toujours un campus plein d’éveil et d’animation culturelle que connait la communauté Universitaire de Dschang au cours du mois de mai de chaque année. A cette occasion, les étudiants, sous l’encadrement des coordonnateurs de filières et de clubs, se donnent à fond dans des activités comme le carnaval (en tenues traditionnelles Africaines et étrangères), l’exposition gastronomique et les activités ludico-éducatives. Les festivités les plus marquantes demeurent les matinées culturelles organisées dans la salle des spectacles de l’UDs. Ici, les activités diversifiées telles que les danses traditionnelles, le théâtre, l’humour, la présonorisation, le défilé des Miss et Masters…, mobilisent tous les jours et pendant une semaine un nombre incroyable de membres de la communauté universitaire. Dans ce mouvement jubilatoire, enseignants et étudiants sortent de leurs camisoles statutaires pour célébrer la culture à l’unisson, mais aussi pour se libérer du stress de l’activité intellectuelle car il s’agit d’une semaine de détente à nulle autre pareille. Entre les filières susmentionnées, on note une réelle émulation, mais dans le respect des valeurs de mutualisation (ou solidarité), de transdisciplinarité et de professionnalisme qui caractérisent le Département de LEA. C’est en effet à qui produira le plus beau spectacle de l’année. Cette année, à s’en tenir aux propos des cops, le club allemand se serait le plus démarqué car mieux que jamais, on a eu droit à une organisation sans failles et à des prestations aussi spectaculaires qu’édifiantes.  Ainsi, le Département de Langues Etrangères Appliquées dirigé par le Professeur Albert Gouaffo vit plus que jamais, consolidant au fil des années ce qui constitue à la fois sa spécificité nationale et sa force, à savoir sa capacité à concilier dans un esprit de transdisciplinarité des domaines de recherche variés. A titre de rappel, cette famille de 6 clubs ne reçoit pas de subvention de l’Université comme c’est le cas avec les clubs culturels et associations rattachés à la Direction du Centre des Œuvres Universitaires (DCOU). L’autofinancement est ici la règle, sous-tendu par les cotisations des étudiants et des enseignants. La tradition date de près d’une décennie et le moi de mai 2018 s’annonce déjà fort compétitif./H.F

Related Blogs

tristique ut vel, ut Donec nunc ante. fringilla justo nec