Rentrée solennelle 2019/2020

rs2

Un moment de célébration du vivre-ensemble

Dschang, UDs/SIC–08/11/2019. Le vendredi 8 novembre 2019 a été marqué par la cérémonie de la rentrée solennelle pour le compte de l’année académique 2019/2020. Il était placé sous le thème « Consolider la Gouvernance éducationnelle de l’Université camerounaise ». Au-delà de l’académique, c’était un moment d’effervescence dont le panorama n’était autre chose que la célébration du vivre-ensemble. Dans les gestes, les paroles, les symboles, les mélodies et même le silence de ceux et celles qui ont rendu comble l’Amphi 1000 du campus principal qui abritait la cérémonie, cela s’est donné à voir, à entendre et à vivre. Le vivre-ensemble a en effet été magnifié à l’intérieur comme à l’extérieur de l’amphithéâtre.

D’abord par le balai universitaire. Aux sons rythmant les pas des différents corps qui ont fait le déplacement pour l’événement (autorités administratives, religieuses, politiques, traditionnelles, personnels enseignants et non enseignants et étudiants de l’UDs), le balai universitaire a animé la place de l’amphi dès le début de la matinée. Le public, en lui-même était un microcosme composé de personnes venant de divers horizons. Du point de vue institutionnel, il s’agit de rappeler que des délégations sont venues des établissements qui ne sont pas toujours situés à Dschang, notamment de Bandjoun et Foumban. Il faut relever également la présence des représentants des IPES. Tout ce public est resté admiratif des danses traditionnelles des différentes aires culturelles du Cameroun esquissées sur l’esplanade puis à l’intérieur de l’Amphi 1000.

La première articulation de la cérémonie à savoir la procession académique était également une marque de communion. Encadreurs sportifs et culturels, Assistants, Chargés de Cours, Maître de Conférences et Professeurs titulaires ont, tous d’un pas magistral, cheminé du mât du drapeau du campus principal à l’Amphi 1000. Ici où le gros de la cérémonie s’est déroulée, tout a voulu magnifier le vivre-ensemble. Les autorités religieuses, dans leurs différentes obédiences (musulmane, protestante et catholique) ont intercédé pour « la paix et le vivre ensemble, gages de l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035 ». Le discours du Pr Émile Temgoua, 1er Adjoint au Maire de la Commune, représentant ce dernier, empêché, a commencé par une minute de silence à la mémoire des personnes qui ont perdu la vie suite au glissement de terrain survenu à Ngouache (Bafoussam). Le tour d’horizon de la ville de Dschang a fait ressortir que l’UDs est implantée dans une ville cosmopolite et est bien en osmose avec cet environnement.

Un autre moment fort de la célébration du vivre ensemble, le discours du Pr Roger Tsafack Nanfosso, Recteur de l’UDs. Le maître des céans a tenu a cédé son micro au Président du Conseil d’Administration, avant de continuer. Un geste de collaboration et de communion qui a fait dire au nouveau PCA/UDs que le top management de l’UDs peut compter sur lui pour être un fervent ambassadeur de l’UDs partout où besoin sera. Le Pr Roger Tsafack Nanfosso est resté en phase avec le PCA, magnifiant la Dynamique Collective dont l’essence n’est autre qu’un vivre-ensemble harmonieux, pour plus de performance et la production des résultats que la société attend de l’UDs. Le discours du Recteur n’a pas manqué de relever les différents acquis réalisés depuis son arrivée à la tête de l’institution en 2015. Le cap a ensuite été fixé sur fond d’invitation à la consolidation et de l’accroissement desdits acquis.

Vint ensuite la leçon inaugurale du Pr Grégoire Kamdjo. Son intervention sur « Ingénierie routière, désenclavement et émergence du Cameroun » est une réflexion sur le processus de construction des routes qui sont en bien d’égard des biens communs. Les étudiants n’ont pas été en reste. Au cours de la cérémonie, ils se sont engagés par serment à se conformer et à respecter les idéaux qui gouvernent leur institution. Jusqu’à la photo de famille et le repas, toutes les articulations de la cérémonie de la rentrée solennelle 2019/2020 ont contribué à en faire non pas seulement une manifestation académique classique, mais également un moment intense de communion. / LP

Related Blogs

neque. leo Curabitur risus. vulputate, in velit, sed justo Aenean id