Professeur Maurice Aurelien SOSSO

Prof.SossoAurelien

INTERVIEW DU PRÉSIDENT DE LA FENASU

Pr. Maurice Aurélien Sosso Nous évoluons vers une bonne réussite des Jeux. A mi-chemin de la 22e édition de la compétition, le Président de la Fédération nationale du sport universitaire( Fenasu), dans une interview accordée à la Crtv, revient sur la thématique et la nouvelle gouvernance au sein de l’instance. Cinq jours après le lancement des Jeux universitaires, quel sentiment éprouvez-vous ? Organiser les Jeux universitaires est très difficile mais, je pense que nous sommes en train d’évoluer vers une bonne réussite de la compétition. Les Jeux ont été placés sous le signe des jeux propres et transparents. A quoi cela renvoie-t-il ? L’objectif de la Fenasu est d’introduire le sport dans les programmes universitaires qui doivent être suivis. Notre souhait est que pendant qu’il est à l’école, l’étudiant fasse du sport mais ne soit pas l’objet de marchandage, de mercantilisme du sport, de vagabondage, allant d’université à une autre au prix du plus offrant. On a pris des mesures sévères qui ont gêné au départ. Elles ont été validées par le Conseil Fédéral présidé par le Minesup et mises en oeuvre immédiatement. Aujourd’hui, les joueurs achetés l’année dernière ne jouent pas pendant deux ans. Parlons de la thématique, la dynamique collective que l’on a vu se déployer à travers un certain nombre de chorégraphies. C’est une dynamique de l’heure, une dynamique inclusive qui nous appelle à la conscientisation. Avec les problèmes sociopolitiques du moment cette thématique signifie : tous ensemble faisons gagner le Cameroun. Quel message aux athlètes qui compétissent dans les trois sites ? Le message est celui de la fraternité, du dialogue intercommunautaire et de l’humilité. Il faut que les athlètes ne jouent pas pour absolument gagner mais pour que la compétition soit belle.

Related Blogs

id Aliquam in vel, ante. at Donec leo elementum Aenean