Lutte contre la Corruption

CONAC

QUAND LA CONAC S’INVITE AUX JEUX AVEC LE 1517

La commission nationale anticorruption CONAC a bien érigé un stand sur le campus de l’Université de Dschang pour accueillir et renseigner les nombreux visiteurs et curieux qui y font un de tour.

Benjamin Fouda EFFA, Chef la Division de la Prévention et de la Communication conduit une équipe qui renseigne le public sur les actions de la CONAC, expose les journaux, magazines, vignettes et autocollants, porteurs du message de lutte contre la corruption, et qui proposent le numéro vert 1517 comme canal d’interaction entre cette institution et les citoyens abusés. Pour ce Chef d’équipe, la CONAC est venue sensibiliser la communauté universitaire, la mobiliser et contribuer à la lutte contre la corruption. Ce numéro vert est une grande innovation qui permet aux camerounais, indépendamment de leur lieu de résidence ou de leur réseau, de saisir gratuitement la CONAC en cas d’abus. D’après M. EFFA, les appels du 1517 ont de plus en plus des faits d’arme ; « il y a juste un mois, un camionneur abusé au niveau de Mékong à une quarantaine de km de Yaoundé a saisi la CONAC à partir d’un poste de pesage où on lui faisait croire qu’il était en surpoids et devrait payer 30000 f de pénalité. Rendue sur les lieux, la CONAC a constaté que celui-là n’était pas en surpoids. Il a été libéré sans dépense, et un rapport a été envoyé au ministre du transport. Des cas similaires, on en a assez. » Dit-il. Il recommande aux camerounais de s’approprier ce numéro et de savoir en faire usage utile, sans fantaisie. Le 1517 fonctionne les jours ouvrables entre 7h et 17h et est gratuit. Reste à en profiter pour lutter contre la corruption au Cameroun.

Related Blogs

non Nullam ut dapibus sed consequat. Donec justo