Installation du 24  juin 2020

vc

Les promus sont en poste

Dschang,UDs/SIC-24/06/20.A  ces    nommés du 08 juin désormais  en poste, le recteur a recommandé   de   poursuivre la quête de la performance de l’UDs en s’adaptant au contexte de la COVID-19. Nommés par décret présidentiel et arrêté ministériel du 08 juin 2020, les 61 responsables  de l’Université de Dschang ont officiellement pris leur fonction ce 24 juin 2020 à l’amphi 1000 du campus principal. C’était au cours d’une cérémonie sobre présidée par le Professeur Tsafack Nanfosso Roger, recteur, en présence du Conseil rectoral au complet. Par une matinée très arrosée, le campus accueillait ainsi une nouvelle vague de personnels bénéficiaires de la confiance du président et du gouvernement de la république. Deux directeurs, directeurs adjoints, sous directeurs  et chefs de service. Environ une demi-centaine de personnes dans cet amphi 1000 dont les contraintes du covid-19  ont restreint le nombre de visiteurs.

Les soixante un promus accompagnés chacun uniquement  d’un membre de famille ont alors montré par leur enthousiasme que leur admission dans l’effectif des serviteurs de l’UDs est certes une opportunité mais aussi un privilège. Et le recteur dans son propos de rappeler «  le poste que vous occupez aujourd’hui a été occupé par quelqu’un hier et sera occupé par quelqu’un demain. » une déclaration de sagesse qui voudrait  qu’au-delà des euphories de la nomination, personne ne puisses s’offusquer de devoir quitter le même poste un jour. Bref un appel à toujours plus de créativité pour que les promus  ignorent le temps des liesses et des agapes pour inscrire leur nom en lettres d’or  dans les registres  des postes qu’ils occupent aujourd’hui. Au cours de cette cérémonie  « deux en une », l’Université de Dschang n’a pas uniquement accueilli les nouveaux promus, mais elle a aussi saisi l’occasion du départ à la retraite du directeur sortant de l’IUT de Badjoun le Prof Médard Fogue, pour lui rendre un vibrant hommage. Lui qui a passé près de deux décennies au service de l’Institut des Technologies Fotso Victor de Bandjoun, aujourd’hui véritable technopole de moulage de la jeunesse camerounaise. Au petit matin du jeudi 25 juin, chacun est à son nouveau poste. C’est le compteur de la performance qui a commencé./CNN

Blog Attachment

Related Blogs

sem, luctus dolor velit, elit. id lectus