Traitement de la cryptococcose neuroméningée

FMPS

Le Dr. Kouanfack, un des découvreurs des nouveaux schémas

Dschang, SIC /UDS -15/07/18. Enseignant-chercheur à la Faculté de médecine et des sciences pharmaceutiques (FMSP) de l’Université de Dschang (UDs), le Dr. Charles Kouanfack fait partie de l’équipe des scientifiques qui ont découvert de nouveaux schémas thérapeutiques pour une prise en charge efficace des malades de sida qui présentent la cryptococcose neuroméningée, uneforme de méningite sévère que l’on trouve chez les personnes ayant un système immunitaire très affecté. Selon le communiqué de l’Agence française de recherche sur le sida et les hépatites (ANRS) du 15 mars 2018, ces schémas ont été mis en relief à l’issue de l’essai ACTA (Advancing Cryptococcal Menengitis Treatment for Africa) sur 721 patients. Cet essai a comparé trois traitements ; l’analyse de cette comparaison a abouti à la supériorité des schémas de l’équipe financée par l’ANRS et le Medical Research Council (MRC). Le communiqué sus cité précise que « les nouveaux schémas mis en avant pourraient potentiellement sauver plus de 80 000 vies par an ».

D’après le Dr. Charles Kouanfack qui est par ailleurs Chef du service de l’hôpital du jour à l’Hôpital central de Yaoundé (HCY) et investigateur principal Sud pour le site de l’ANRS Cameroun, 100% des malades de VIH/sida qui étaient atteints de cette forme de méningite mourraient très rapidement. Mais, « pendant 03 ans, notre étude qui s’est déroulée dans 05 pays dont le Cameroun a permis de démontrer qu’il est possible de sauver la vie des victimes de cette infection fongique à plus de 70% des cas », affirme le scientifique. Suite à ces résultats probants révélés lors de la 9e Conférence de l’IAS du 23 au 26 juillet 2017 à Paris, l’Organisation mondiale la Santé (OMS) a changé au cours de l’année 2018 ses recommandations sur le traitement de la maladie.

Un article issue de cette recherche a été publié en mars 2018 dans la très réputée revue New England Journal of Medecine. Une réunion de restitution sur ces nouveaux schémas a eu lieu le 07 juin 2018 dans la salle des conférences de l’HCY en présence, entre autres membres du gouvernement, du ministre de la Santé publique et du ministre de la Communication. L’on travaille en ce moment, indique le Dr. Kouanfack, sur leur plan d’implémentation. L’une de ses préoccupations c’est que le Cameroun soit l’un des premiers pays où ce plan est mis en œuvre./ATD

Related Blogs

pulvinar Aenean Praesent tristique eget porta. ipsum mi,