SARA 2019


Une équipe de trois leaders de la formation agronomique pour donner corps à la chaire Pierre Castel

Abidjan, SARA – 24/11/2019. Ils sont trois, les établissements de formation que le Fonds Pierre Castel a choisis pour abriter la chaire éponyme. Ces derniers ont été élus sur la base de leur histoire, de leurs performances, de leur rayonnement et de leur poids dans la structuration du secteur agricole et agroalimentaire par la masse critique des ressources humaines qu’ils proposent depuis plusieurs décennies sur le marché de l’emploi. En Afrique, deux mastodontes en font partie : l’Université de Dschang à travers sa Faculté d’agronomie et des Sciences agricoles (établissement leader dans la zone Afrique centrale) et l’École supérieure d’Agronomie de Yamoussoukro (établissement phare dans la zone Afrique de l’Ouest). En Europe, le choix a été porté sur Bordeaux Sciences Agro dont la renommée française et européenne n’est plus à démontrer.  

Ce choix rentre dans l’une des dimensions de l’esprit du FPC, à savoir construire entre la France et l’Afrique le développement à partir des interactions à la pertinence éprouvée. Ci-après un très bref aperçu de ces établissements qui se sont engagés le 23 novembre à Abidjan à travers la lettre d’intention de création des chaires Pierre Castel sur « les mutations agricoles ».

La FASA de l’Université de Dschang

La formation agronomique à l’Université de Dschang est dispensée par la Faculté d’Agronomie et des Sciences agricoles (FASA), établissement jeune de 26 ans seulement, puisqu’il a été créé avec l’université en 1993. Pourtant, c’est depuis 59 ans que les écoles desquelles descend la FASA forment des ingénieurs et techniciens de production végétale et animale, des eaux, forêts et faune, etc. Le premier ancêtre de cette faculté c’est l’École nationale camerounaise d’Agriculture ouverte en 1960. Après 12 ans, elle a été transformée en École nationale supérieure d’Agronomie qui deviendra Centre universitaire de Dschang en 1977, puis Institut national d’Agriculture et du Développement rural en 1988, avant de muter en établissement facultaire avec la création de l’université sur les cendres du Centre universitaire. Tirant avantage de son histoire, elle forme des ressources humaines aptes à travailler dans différentes zones agro-écologiques (où elle dispose d’antennes pédagogiques et de recherche), principalement pour le Cameroun, l’Afrique centrale et les pays du bassin du Congo. A l’occasion du cinquantenaire de la formation agronomique au Cameroun en 2010, il a été révélé que la FASA a formé près de 2000 ingénieurs et techniciens supérieurs originaires de plus de 10 pays d’Afrique et d’Europe dans les domaines de l’agriculture, de la foresterie et du développement rural.

Source : www.univ-dschang.org

L’ESA de Yamoussoukro

L’École supérieure d’Agronomie (ESA) de Yamoussoukro est l’une des six grandes écoles de l’Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny. L’ESA a vu le jour en 1996. Elle est le fruit de la fusion de deux grandes écoles de formation en agronomie, l’École nationale supérieure d’Agronomie (ENSA) et l’Institut agricole de Bouaké (IAB). L’ESA est l’une des grandes écoles de la sous-région ouest africaine consacrée à la formation et la recherche en sciences agronomiques. Elle forme des ingénieurs dans le domaine des sciences du vivant, aptes à appréhender l’ensemble des facteurs scientifiques, techniques, socioéconomiques, humains et culturels capables de prendre des décisions dans un environnement changeant.

Source : www.inphb.ci

Bordeaux Sciences Agro

Fondée en 1963, l’École nationale supérieure des Sciences agronomiques de Bordeaux-Aquitaine plus connue sous le nom de Bordeaux Sciences Agro (BSA) est un établissement public d’enseignement supérieur français. Elle a une particularité qui lui impose de répondre, dans le cadre de ses missions d’enseignement et de recherche, aux enjeux portés par son ministère de rattachement, en l’occurrence le ministère en charge de l’Agriculture et de l’Alimentation. L’établissement se positionne comme l’une des écoles les plus prestigieuses de formation des ingénieurs agronomes dans le monde. Il propose des formations courtes (en formation initiale ou en apprentissage), des certifications, des Masters et même des Doctorats dans les domaines de l’agronomie, de l’agroalimentaire et de l’environnement. Fleuron de la Gironde et ancrée dans son environnement, BSA propose, entre autres, de nombreuses formations spécialisées dans le domaine du vin. L’école produit d’ailleurs, depuis 2002, des vins dans le domaine du Luchey Halde qu’elle a acquis en 1999. Membre d’Agreenium, l’Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France, BSA participe au développement, au sein de la région Aquitaine, d’un programme agronomique à forte portée identitaire. Fort de son expérience sexagénaire, le partage qu’elle fera avec l’Université de Dschang et l’École supérieure agronomique de Yamoussoukro dans le cadre de la chaire Pierre Castel apportera une valeur ajoutée évidente dans la formation des entrepreneurs agricoles compétitifs aussi bien au sein de leurs pays qu’à l’international.

Source : www.agro-bordeaux.fr et www.wikipedia.org

Related Blogs

mi, Aliquam quis, eget lectus Phasellus mattis vulputate, porta. libero adipiscing neque.