Rentrée solennelle

etudiant-avec recteur

Le financement des projets et de la recherche préoccupe les cops

Dschang, UDs/SIC–08/11/2017. Les fruits du talent, de la créativité et du savoir-faire des étudiants de l’UDs sont exposés depuis une semaine au campus principal de Dschang. C’est la semaine scientifique et culturelle. Elle s’achèvera ce vendredi 10 novembre 2017, jour où se déroulera à l’Amphi 1000 de l’Université de Dschang, la cérémonie de la rentrée solennelle. Au moment cette semaine touche à sa fin, les étudiants ont le regard rivé sur la cérémonie de vendredi. Leurs attentes sont multiples et relèvent de plusieurs aspects de la vie universitaire. Mountapbémé Jonas, Doctorat 1 en Histoire la présence, pose le problème de soutien à l’entrepreneuriat jeune à l’université. Pour lui, l’atout appui ou soutien actif à l’entrepreneuriat estudiantin par des investisseurs est le bienvenu. « Tout au long de la semaine scientifique et culturelle, explique-t-il, j’ai noté qu’il y a des étudiants ici à l’université qui aimeraient mettre en valeur leurs talents. Lors de cette journée (rentrée solennelle), j’aimerai qu’on prime les talents et qu’avec la présence des étrangers, des représentants des autres universités et des hommes d’affaire, que leurs projets soient soutenus ». Son camarade Mbombouo Njiasse Illiassou attend qu’à l’issue de la cérémonie de vendredi, l’administration de l’université de Dschang éclaire la lanterne des étudiants par rapport aux possibilités et opportunités de financement de la recherche. « Nous nous sommes rendus compte, ajoute-t-il, que la recherche coûte énormément cher. La plupart d’entre nous étaient déjà dans des établissements pour les vacations et c’est par ce moyen que beaucoup d’entre nous finançaient leurs recherches. Avec l’introduction des cours en Doctorat 1, on n’a plus assez de temps ». À côté des attentes relatives au soutien à l’entrepreneuriat et au financement de la recherche, d’autres étudiants souhaitent qu’une dynamique soit  impulsée sur le respect de l’année académique en cours. C’est le cas de Lando Gauthier, étudiant en Master 1 en Mathématiques-Informatique, qui estime que « cela permettra de rester concentré, sachant que les examens auront lieu à une période fixe »./

 

Related Blogs

Lorem neque. mi, sit dolor libero