Les Jeux des athlètes

jie9

Des confirmations et des révélations

Dschang-UDs/-SIC-11/01/18.Comme dans une ambiance de passage de témoin et d’apprentissage, les JIE ont connu à la fois la participation des athlètes confirmés et de nouveaux talents. Dans la catégorie des athlètes confirmés, deux internationaux : Noumbissi Moyo Kévin et Nouazi Demanou Freshette. Le premier a été récemment médaillé de bronze au championnat d’Afrique de volleyball et au cours de ces JIE, a remporté le titre de meilleur marqueur et champion au volleyball avec la FASA. La deuxième, judoka, a fait partie de la délégation des athlètes camerounais reçus par le président de la République au palais de l’unité. Elle a été classée, avec son équipe de la FLSH, au pied du podium au judo. Toujours dans la catégorie des athlètes confirmés, des judoka qui participent régulièrement aux stages à l’équipe nationale de Judo : Sanou Linda (meilleure judoka et meilleure lutteuse des JIE, FLSH), Kenfack Hélène (FLSH) et Beukam Andy (meilleur judoka des JIE, FS).

Chez les athlètes des sports paralympiques, un autre international en la personne de Vivien Mbida était en compétition dans les rangs de l’Institut universitaire Siantou. Sa moisson : une médaille d’or et le titre de meilleur athlète paralympique des JIE. Sa camarade et médaillée d’or à ces JIE Mawe Arlette, internationale camerounaise, a aussi compéti avec Siantou. A côté de ces internationaux, des anciens athlètes de l’UDs n’ont fait que confirmer tout le bien que leurs encadreurs pensent déjà d’eux : Tongue Kamga Davy (Handball, FLSH), Boukak Sandrine et Metiefeng Patricia (Volleyball, IUT/FV), Lontsie Dongmo Astrid (FS, Basketball), Tsague Tido Gaitan (Athlétisme, FS), Nana Wilfried (Football, FLSH), etc. Des nouveaux étudiants ont tapé dans l’œil des encadreurs et des cops. A l’atelier football, les demoiselles Jieutsa Samira Sandra de la FS et Leuko Milaine Vanilor de l’IUT/FV de Bandjoun se sont démarquées. La première a terminé deuxième meilleure buteuse de la compétition chez les dames avec  3 réalisations. La deuxième, milieu de couloir virevoltant, a donné du fil à retordre à ses adversaires des quarts et demi-finales. Tous les ateliers ont produit des révélations que nous auront sans doute l’occasion de découvrir pendant les prochains Jeux universitaires./ 

 

Related Blogs

Donec ut elit. sem, risus dapibus ut ipsum