Leçon inaugurale

fsmp9

Réussir les études médicales

Dschang, UDs/SIC–09/03/2018. Les étudiants de la Faculté de Médecine et des Sciences Pharmaceutiques (FMSP) de l’Université de Dschang (UDs) se sont abreuvés en conseil, qui leur a été prodigués le vendredi 09 février 2018 dans la salle des conférences du building décanal de leur faculté. C’était à la faveur de la leçon inaugurale donnée conjointement par le Pr Aurélien Sosso, Recteur de l’Université de Yaoundé 1 (UY1), Médecin et Professeur agrégé de chirurgie et ancien Doyen de la Faculté de Médecine et des sciences  biomédicales de l’UY1, et Prosper Hiag, Président de l’ordre de pharmaciens du Cameroun. Pour souligner toute l’importance de l’événement, le top management de l’UDs, conduit par le Pr Roger Tsafack Nanfosso, Recteur de l’institution, a répondu présent. Les étudiants de leur côté ont répondu présent. Les discussions portaient sur le thème « comment réussir les études médicales ?».

Dans son intervention, le Pr Aurélien Sosso attire l’attention des étudiants sur les pratiques indispensables et les habitudes à développer pour devenir un bon médecin. Chacun, relève-t-il, s’est inscrit, et a voulu faire des études médicales, pour trouver un travail, faire plaisir à un proche ou à une communauté, ou par humanisme. Cependant, souligne le Professeur « les études médicales sont difficiles, et il faut travailler, et bien travailler ». Il ressort alors de son propos que, l’étudiant de la FMSP de l’UDs doit, entre autres, être assidu et discipliné, lire, apprendre constamment, mobiliser tous ses sens et se dévouer à ses études avec passion. Une formation de qualité a précisé le Pr Sosso prépare à être compétent, sachant qu’ils doivent se former à être à la fois « clinicien, communicateur et manager ». Il faut aussi apprendre à travailler en équipe, à être patient, rassurant par son allure, humble, à se cultiver en permanence afin d’être mieux préparer au monde professionnel.

Un milieu « stressant », a, d’expérience, déclaré le Pr Sosso, qu’il convient dès à présent de fréquenter pour être mieux psychologiquement préparé,  où il ne faudra pas se priver du doute scientifique, car « cela participe à la prise de décision après diagnostic », bien couter les malades car « en écoutant bien le malade on fait 80% du diagnostic », et toujours rechercher l’excellence car « en médecine, l’excellence professionnelle est une norme éthique ». À la suite du Pr Aurélien Sosso, et Prosper Hiag reprend à son compte ces orientations en précisant que qu’au-delà de la soif de connaissances et de la poursuite de l’excellence, les étudiants en formation, notamment dans le domaine de la pharmacie devrait travailler leur génie de manière à pouvoir concevoir des médicaments, créer des formules et contribuer ainsi, tout en veillant au respect de l’environnement, au développement de l’industrie pharmaceutique au Cameroun et partant à son émergence./ LP

 

Blog Attachment

Related Blogs

diam luctus risus. suscipit libero. nunc Lorem sem, massa accumsan lectus consectetur