Interview avec le Prof Moïse Timtchueng

Prof Timtchueng

 

« Le chantier du bâtiment de l’ED de l’UDs va être entièrement financé par la FONDUDs et pourra être livré dans un délai d’un an »

Dschang, UDs/SIC–02/07/2018. Le Président du Conseil d’Administration  de la Fondation Université de Dschang (FONDUDs) a procédé la vendredi 29 juin 2018 à la pose de la première pierre du bâtiment devant abriter de l’École Doctorale (ED) de l’Université de Dschang (UDs). La cérémonie, faisant suite au Conseil d’Administration qui s’est tenu le même jour au Rectorat de l’UDs, s’est déroulé au Campus A. Le Professeur Moïse Timtchueng, Secrétaire Exécutif par intérim de la Fondation Université de Dschang (FONDUDs), dévoile les contours du projet.

Pourquoi avoir opté pour la réalisation d’un bâtiment devant abriter l’ÉD de l’UDs ?

Les besoins de l’université sont multiples. Ils sont exprimés par l’UDs à travers le Recteur. Mais la Fondation est un organe qui est distinct de l’université ; elle qui détermine de manière souveraine à quel chantier elle va accorder sa priorité. À l’issue du Conseil d’Administration (CA) qui s’est tenu le 3 mars 2018, un certain nombre de chantiers a été présenté par le Recteur de l’UDs. Après délibération, le CA a décidé que la priorité devrait être accordée à l’édification de l’ÉD. À titre informatif, il y a un deuxième projet qui sera la construction du bloc administratif de la toute jeune Faculté de Médecine et des Sciences Pharmaceutiques (FMSP).

Dans combien de temps le bâtiment pourra-t-il sortir de terre ?

Les fonds étant disponibles, le contrat de chantier qui va être signé va déterminer les délais. Mais au regard de l’envergure du chantier, nous pensons que peut-être dans un délai d’un an le bâtiment pourra être définitivement livré. Mais en dehors des circonstances exceptionnelles, cela devrait, dès la pose de la première pierre, s’exécuter allégrement jusqu’à la réception définitive du bâtiment. Le message que je voudrais alors passer est que la communauté universitaire, à l’interne et à l’externe, est constamment attendue pour apporter son appui à la Fondation. Elle ne néglige aucune initiative qui pourrait aider l’UDs à asseoir véritablement sa notoriété. La Fondation est disposée à la recevoir et à lui donner tout l’impact qu’elle pourrait avoir pour le développement de l’université.

Créée il y a un an, quel bilan pouvez-vous dresser des activités de la FONDUDs ?

Au lendemain de la création de la FONDUDs le 4 août 2017, nous avons eu des promesses de l’ordre de 158 998 000 Francs. À ce jour nous avons pu recouvrer effectivement la somme de 82 718 000 Francs. Le chantier qui est actuellement envisagé va osciller entre 80 et 100 millions. Il va être entièrement financé par les fonds que nous avons collectés. Si aujourd’hui on doit réaliser une École Doctorale qui est un bâtiment important et dont l’impact dans la promotion de la recherche de pointe à l’Université n’est pas à négliger, nous ne pouvons pas dire que ce soit une mince réalisation. La Fondation est véritablement lancée et je crois que pour ce chantier-là on ne peut pas dire que la Fondation est restée en état de sommeil.

Pouvez-vous nous rappeler les objectifs de la FONDUDs ?

Aujourd’hui nous avons huit universités, et le financement de l’enseignement supérieur a un coût extrême élevé. Le diagnostic c’est que l’État ne peut pas continuer à assumer seul toutes les charges de la formation de la jeunesse camerounaise. À cet égard, depuis 2005 avec les décrets fixant les règles financières applicables aux universités, celles-ci ont été encouragées à rechercher des financements alternatifs. À l’Université de Dschang (UDs), nous avons la Fondation (FONDUDs). Au regard de l’article 5 de ses statuts. Les objectifs sont clairement déclinés, il s’agit : d’accompagner l’UDs dans le développement et la modernisation des infrastructures ; le soutien et le promotion d’une recherche d’excellence ; le développement de la recherche appliquée au monde de l’entreprise ; l’optimisation de l’insertion socio-professionnelle des étudiants ; l’amélioration des conditions de vie des étudiants ; l’accroissement de la reconnaissance et l’attractivité locale, nationale et internationale de l’UDs ;  le soutien à la politique culturelle et sportive ; le développement de l’esprit d’innovation  et d’entreprise chez l’étudiant ; tout autre objectif jugé compatible avec les missions assignées à l’université. Donc la fondation veut se positionner comme véritablement l’outil qui aide l’université à devenir cette université d’excellence d’ici l’horizon 2025./ Propos recueillis par Ludovic Pountougnigni.

 

Blog Attachment

Related Blogs

vel, fringilla vulputate, diam Sed sem, libero id, dolor. libero ut Donec