En marge de l’AG de la CRUFAOCI

Experte_CAMES

Un atelier sur l’Assurance-Qualité pour améliorer la productivité des universités

 Dschang, UDs/SIC – 21/02/2018. Trente-huit universités, de douze pays africains, ont effectivement pris part, les 21 et 22 février 2018, à l’atelier sur l’assurance-qualité en marge de l’assemblée générale de la Conférence des recteurs des universités d’Afrique francophone et de l’Océan indien (CRUFAOCI) qui s’est ouverte à l’Université de Dschang le 19 février 2018. L’enjeu de cet atelier c’est la sensibilisation sur la culture de l’assurance qualité dans les universités. Plusieurs présentations ont été faites par le secrétaire général et les experts du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES) sur les instruments et outils de l’assurance qualité et de l’évaluation. Il en ressort que le CAMES est une agence régionale d’assurance qualité et d’accréditation qui a mis en place des référentiels grâce au partenariat avec certaines institutions comme l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF).

Le Prof. Bertrand Mbatchi, SG du CAMES, a rappelé que le programme assurance qualité (PAQ) veut impulser un nouvel élan dans les établissements membres et promouvoir une harmonisation en matière d’assurance qualité. Cela passe par l’utilisation des référentiels assurance-qualité du CAMES. Adoptés en 2014, ils ont été révisés en 2017. L’une des expertes ayant travaillé dans le processus de révision, le Prof. Brusil Metou, Vice-recteur à l’Université de Dschang, a présenté les référentiels révisés. Elle a insisté sur la nécessité de fournir la preuve de chaque critère pendant le processus d’évaluation de la qualité dans une institution. Il est donc question pour les institutions de s’en approprier afin de les opérationnaliser dans leurs contextes spécifiques. Ce d’autant plus que, a conclu l’experte, le référentiel sert à améliorer la qualité d’un domaine en identifiant les lacunes pour proposer des alternatives pertinentes. Pour rappel, le référentiel assurance-qualité du CAMES comprend trois (3) domaines : la formation, la recherche, l’évaluation institutionnelle.

Le Prof. Geneviève Kabré, de l’Université de Ouaga 1, experte du CAMES, a par la suite présenté le guide d’auto-évaluation des universités. Elaboré sur la base des référentiels CAMES, il a été commandité conjointement par l’AUF et le CAMES, dans le cadre du programme commun d’appui à l’auto-évaluation. Expérimenté dans 3 établissements, ce guide a été salué par les participants comme outil pouvant favoriser la mise en œuvre de la culture de la qualité dans les institutions. Mais, les participants ont également relevé la nécessité de l’implication des différents acteurs dans la mise en œuvre du processus d’auto-évaluation.

Le CAMES, à travers ces différents instruments, promeut et souhaite harmoniser la culture de la qualité pour une efficacité des institutions universitaires africaines./UT

Blog Attachment

Related Blogs

elementum ante. mattis id fringilla risus ut