Coopération

photo-sil

Séminaire de « Technologie Linguistique »: Fruit de la coopération UDS et SIL Cameroun

Dschang, UDs-SIC/07/12/17.A l’occasion de la tenue de l’Acte 1 des Conférences d’Etudes Africaines, l’Espace « International House » de l’Université de Dschang a abrité du 04 au 06 décembre 2017 un séminaire d’initiation à la technique  linguistique. Ce séminaire qui a regroupé une trentaine de participants s’inscrit dans la suite des formations organisées depuis une demi-dizaine d’années par l’Equipe de recherche-développement Ecoles Rurales Electroniques en Langues Africaines (ERELA) dans la recherche d’une articulation fonctionnelle entre les langues nationales et les technologies de l’information et de la communication. La présente session se situe davantage dans le cadre de la mise en œuvre de la jeune coopération entre l’Université de Dschang et la Société Internationale de Linguistique (SIL)-Cameroun, depuis le 04 juillet 2017 .Le séminaire visait à renforcer les capacités des participants (les étudiants de licence 3, de master et de doctorat, et les enseignants) à l’utilisation des logiciels spécifiques dans les recherches en linguistique. La formation était axée principalement sur trois points, les connaissances générales sur les logiciels de la technologie linguistique, l’initiation à l’utilisation des logiciels de saisie et de traitement de texte en langues camerounaises, des logiciels d’enregistrement, de traitement et d’analyse des sons, des vidéos, et l’initiation à l’utilisation d’un logiciel de gestion des citations et des références dans les travaux de recherche.  Elle a par ailleurs bénéficié de l’expertise de deux cadres de la SIL-Cameroun, à savoir Matthew LEE (Consultant en technologie linguistique et Coordonnateur de technologie à SIL Cameroun, Leader d’Equipe de Technique Linguistique pour SIL Afrique Francophone) et Louis Pascal NGONO (Spécialiste en technologie linguistique à SIL Cameroun). En attendant que les savoirs et les savoir-faire acquis soient traduits dans les prochains mémoires de Master et les thèses de Doctorat, il va sans dire que l’un des premiers champs de leur application sera l’enquête sociolinguistique que mènent actuellement les membres de l’équipe ERELA dans le cadre de la mise en œuvre du projet « conception et réalisation d’un observatoire numérique multilingue des langues Grass Field et bassa-béti (Cameroun) », sous la coordination du Pr. Jean Romain KOUESSO.Vie et progrès aux  études Africaines.

 

Related Blogs

d68af515139891ba2f9be25724ed329e]]]]