Cinquantenaire du CAMES : L’Université de Dschang attendue sur plusieurs fronts

L’ouvrage publié sur les 50 ans du CAMES

L’institution y sera représentée par une délégation de 05 personnes, invitées à divers titres

Ouagadougou UDs/SIC -27/05/18.L’Université de Dschang prendra une part active aux festivités marquant le cinquantenaire du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement supérieur (CAMES). Celles-ci ont démarré le 25 mai 2018 à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, ville qui abrite le siège de cette institution panafricaine.

Youssouf Monkouop, étudiant de deuxième année de Doctorat en histoire, fait partie des 27 finalistes de la première édition des Olympiades universitaires du CAMES. Tous les 27 vont parler de l’environnement, chacun dans sa discipline. Les candidats sont répartis en 09 disciplines. Chaque champ disciplinaire a 03 compétiteurs et aura 01 vainqueur. Le plénipotentiaire de l’Université de Dschang, qui a déjà traversé plusieurs étapes, est dans la catégorie « histoire ». Le projet qu’il présentera est intitulé : « L’agriculture urbaine d’hier, d’aujourd’hui et de demain au Cameroun : les grands enjeux du monde contemporain ». Il fera face à Yves Roland Kouassi, doctorant en communication des organisations à l’Université Alassane Ouattara de Bouake (Côte d’Ivoire) et Seidou Douti, doctorant en histoire à l’Université de Lome.

Le CAMES a également invité le Prof. Moïse Timtchueng, Maître de Conférences et agrégé de droit privé. C’est lui le point focal des Olympiades à l’Université de Dschang. Il profitera de son séjour à Ouagadougou  pour coacher Youssouf Monkouop à cette première édition de cette compétition universitaire. Quant au Prof. Brusil Miranda Metou, vice-recteure chargée de la Recherche, de la Coopération et des Relations avec le Monde des Entreprises, elle fait partie des neuf membres du jury constitué pour ces finales. Les candidats vont s’affronter les 30 et 31 mai au centre des Conférences de Ouaga 2000, lequel est situé non loin du palais présidentiel du Faso. Les lauréats de ces olympiades recevront chacun son prix le 1er juin 2018 à l’occasion de la soirée de l’Excellence prévue au Centre des conférences de Ouaga 2000. Celle-ci sera présidée par le Chef de l’Etat du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Le Recteur de l’Université de Dschang, le Prof. Roger Tsafack Nanfosso devait arriver à Ouagadougou le 24 mai 2018 autour de 15 heures par un vol commercial d’Air Côte d’Ivoire. Il reste attendu dans la capitale burkinabé. Il va présider le 30 mai 2018, le panel 4 du colloque sur le futur du CAMES.  Le panel dont il sera le président porte sur « le financement du CAMES ». Le Prof. Martin Tchamba, directeur du Groupe international Entrepreneurial SA, société anonyme créée par les ressources humaines de l’Université de Dschang, interviendra dans ce panel avec une communication intitulée : « Gouvernance universitaire et financements alternatifs : cas de l’Université de Dschang ». Il s’agira d’exposer les initiatives par lesquelles l’Université de Dschang attire les financements alternatifs. Le CAMES a en effet l’ambition, d’après son secrétaire général, d’achever le processus de ce qu’il appelle : « Fondation africaine et Malgache pour l’Enseignement supérieur ».

Ici à Ouagadugou, les activités du cinquantenaire du CAMES ont démarré le 25 mai 2018 par des Journées portes ouvertes au siège de l’institution, sis à « 1200 logements », quartier situé dans le secteur 14 de la ville. Le fait majeur de la journée du 25 mai 2018  a été la présentation de l’ouvrage intitulé : « Le CAMES 1968 – 2018 : Un demi-siècle au service de l’enseignement supérieur et de la recherche en Afrique ». C’est un livre critique commandé par l’institution et rédigé par le Prof. Chikouna Cisse, historien et enseignant à l’Université Houphouet Boigny d’Abidjan.

Selon le SG du CAMES, le Prof. Bertrand Mbatchi,  que nous avons interviewé le 24 mai 2018 à l’aéroport international de Ouagadougou, 07 chefs d’Etat, tous de l’Afrique de l’Ouest, viendront à Ouagadougou à l’occasion de ce jubilé d’or de l’institution. Invité, le Président du Cameroun, Paul Biya, sera représenté par un membre du gouvernement. Le ministre de l’Enseignement supérieur, Prof. Jacques Fame Ndongo, y sera. C’est lui qui préside le Conseil des Ministres du CAMES. Le Cameroun est bien présent à Ouagadougou. L’Université de Dschang un peu plus./Hindrich ASSONGO

 

 

Related Blogs

elit. leo vel, massa dolor. neque. mattis Curabitur quis, adipiscing