Promotion en ligne des savoirs linguistiques et culturels africains

AnimationScientifique

Quels enjeux à l’ère de la civilisation du numérique ?

Dschang, SIC /UDS -01/08/2017. Dans le cadre de ses activités, l’Ecole Rurale Electronique en Langues Africaines (ERELA) de l’université de Dschang a animé pendant plus d’une semaine un séminaire pédagogique sur l’enseignement des langues africaines. ERELA est une équipe de recherche « pluridisciplinaire de l’UDs qui date de 2011 et qui rassemble les enseignants, les chercheurs, les étudiants et les autres acteurs de l’éducation intéressés par un enseignement, formel ou informel, des langues et des cultures nationales (africaines) intégré aux technologies de l’information et de la communication » (J.R.Kouesso). Lors de la cérémonie de clôture de cet énième séminaire qui s’est tenue à International house ce mardi 01 août avec la participation du vice-recteurchargé du  contrôle interne et de l’évaluation Pr. Edmond Biloa, du Doyen de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLSH) Pr Maurice Tsalefac et de nombreux enseignants de cette faculté, il s’est agi de faire le point des activités qui ont meublé cette session de formation. Aussi les 25 participants à ce séminaire ont-ils fait le compte rendu des acquis de cette semaine de travail, toutes choses qui n’ont pas laissé le vice-recteur Biloa indifférent. Ce dernier a tenu à rendre hommage à un autre chantre du savoir linguistique africain parti dans l’au-delà, le Pr Maurice Tadadjeu, qu’il a qualifié du « Mohandas Gandhi des langues africaines ». Il a surtout rassuré ERELA de tout son soutien personnel et de celui de l’UDs, invitant au passage le Doyen Maurice Tsalefac à songer à la création d’un cours transversal sur les langues africaines dans son établissement. On apprendra avec le Pr Biloa que l’instauration des langues africaines dans les programmes scolaires est une recommandation de l’UNESCO et que les activités d’ERELA érigent l’UDs à l’avant-garde des universités camerounaises soucieuses de la préservation et de la promotion des savoirs linguistiques et culturels africains.  
 
Rappelons que ce séminaire de formation pédagogique de ERELA fait suite à plusieurs autres organisés courant 2016-2017 respectivement sur le montage des vidéos de cours en ligne ( site UDs, 17/11/16) et sur l’«Intégration des langues nationales dans les systèmes et techniques de communication » (site UDs,12/01/2017). Le Coordonnateur de cette équipe, Pr Jean Romain Kouesso, est « convaincu que par une approche numérique multilingue, l’Université de Dschang peut apporter une contribution substantielle en matière de revitalisation et de développement des langues et cultures nationales. » (site UDs, 17/11/16). Ayant compris que le numérique constitue aujourd’hui un espace privilégié où se joue les enjeux de pouvoir linguistique et culturel, cette équipe du département d’Etude africaine de l’UDs s’investit à adapter les langues et cultures africaines aux réseaux de communication numériques et d’ainsi faire entendre la voix du continent africain dans l’univers informationnel numérique. Il s’agit de faire en sorte que les langues camerounaises en particulier et africaines en général ne figurent plus en ligne comme de simples objets de productions, mais qu’elles y figurent aussi comme des moyens/langue de production./RA

 

Related Blogs