Animation scientifique à l’Université de Dschang

FOTSING

Pr Fotsing

Pr FOTSING répond à quelques questions du SIC-UDs

Dschang, SIC/UDS- 01/06/17 A quelques jours de la prochaine journée d’études de l’Equipe de Recherche en Littérature comparée de l’Université de Dschang, le service de l’information et des conférences s’est rapproché du Professeur Robert Fotsing, fondateur et directeur de ladite équipe.

SIC-UDs : Bonjour professeur et merci de répondre aux questions du Service de l’information et des Conférences de l’Université de Dschang.  Vous êtes le directeur de L’équipe de Recherche en Littérature Comparée (ERLIC), l’une des rares équipes de recherche de l’UDs dont la vie scientifique est une réalité palpable par ses nombreuses journées d’études et publications. D’où vous est venue l’idée d’un tel laboratoire ?

Pr FOTSING : C’est moi qui vous remercie de l’intérêt que vous portez à cette équipe de recherche. En fait, il y a 10 ans, le constat de l’absence de ce type d’instance de mutualisation des efforts et d’encadrement des jeunes chercheurs m’a amené à fonder l’Equipe de Recherche en Littérature Comparée. Il s’agissait donc de combler un vide et d’animer la vie scientifique sur le campus par diverses activités: échange avec les écrivains,  conférences,  journées d’étude,  publications…

SICUDs: Faut-il voir derrière la création de ce laboratoire un prolongement de vos recherches, notamment votre thèse de doctorat et vos nombreuses publications scientifiques:

Pr FOTSING : Il n’y a pas de lien direct entre mon Doctorat et la mise sur pied de l’Equipe. 15 années les séparent. Par contre, nombre de mes publications d’après 2007 s’articulent autour des questions d’intermédialité, d’identité et d’études culturelles qui sont au cœur des recherches de l’Equipe. Ce que je puis dire c’est que les activités menées jusqu’ici comblent bien les aspirations de départ à savoir animer la recherche dans le domaine comparatiste et encadrer les jeunes chercheurs.

SIC-UDs : Permettez la question suivante, en admettant  l’indiscrétion que suppose l’exercice de l’interview: Dans quelques jours, Erlic organisera une énième journée d’étude à l’issue de laquelle il faudra envisager la publication des différentes contributions en un ouvrage collectif. Professeur, qui finance Erlic?

Pr FOTSING : Depuis sa création, Erlic fonctionne avec les cotisations de ses membres (enseignants et étudiants). Mais à vrai dire, j’ai souvent pris sur mes fonds personnels pour faire marcher la machine. Pour ce qui est de la publication des Actes des journées d’étude, les auteurs sont sollicités pour contribuer aux charges d’édition. Tout cela est très laborieux et il arrive que le processus se bloque. Les textes de l’année dernière par exemple ne sont pas encore publiés. Mais j’ai bon espoir que la situation va s’améliorer: le Chef de Département de LEA nous a fourni gracieusement du matériel de secrétariat, le Doyen de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines étudie en ce moment une demande d’appui que nous lui avons adressée. Par ailleurs, avec les Unités de Recherche mises en place récemment par M. Le Recteur et qui sont dotées de budgets, les possibilités de financement pointent à l’horizon.

SIC-UDs : Encore deux  jours pour la prochaine journée d’étude dont le thème est : « littérature francophone et géographie ». Le caractère transdisciplinaire de ce thème laisse imaginer la présence d’intervenants de domaines scientifiques divers. Qu’en dites-vous?

Pr FOTSING : En effet, un tel thème devrait susciter l’intérêt des littéraires et des géographes au nom de la transdisciplinarité qui fait l’université aujourd’hui. Mais nous n’avons pas de géographes parmi les intervenants. Avons-nous communiqué de manière insuffisante dans leur direction? Possible. Il demeure que nous devons apprendre à décloisonner nos recherches pour répondre aux exigences de l’université actuelle et même de la société.

SIC-UDs : Au bout de 10 ans d’activités d’Erlic, quel bilan faites-vous et comment envisagez-vous l’avenir?

Pr FOTSING : Le bilan est largement satisfaisant. Je ne citerai que quelques points saillants: 3 ouvrages collectifs publiés, 4 thèses de Doctorat/PhD soutenues par des membres de l’Equipe, l’institution d’une journée d’étude chaque année, le rayonnement de l’Equipe qui compte 2 membres à l’université de Yaoundé 1 et 2 membres à Brazzaville. La journée du 3 juin prochain accueillera 5 universités étrangères… C’est dire que l’avenir est prometteur, d’autant que de jeunes collègues membres se sont initiés à l’ingénierie de l’animation scientifique, une compétence à part, et pourront prendre le relais.

SIC-UDs : Merci Professeur et rendez-vous le 03 Juin pour cette autre journée d’étude

Pr FOTSING : C’est moi qui vous remercie.

Interview réalisée par Hector. Fomba, le 01/06/2017

Related Blogs

fa5b4efebd37795cf2800a96f7f8b70e3333333333