Rentrée solennelle 2018/2019

vc lauds staff

Le Recteur fixe le cap

Dschang, UDs/SIC-09/11/2018. Le Recteur de l’Université de Dschang (UDs), le Pr Roger Tsafack Nanfosso a prononcé sa traditionnelle allocution de rentrée solennelle le vendredi 09 novembre 2018 à l’Amphi 1000 du campus principal de Dschang. Revêtu de sa toge, le pas magistral, le Pr Nanfosso a gravi les marches du podium et pris la parole sur un pupitre fabriqué par les étudiants de l’IBAF. Remerciant chacun d’avoir sacrifié de son temps pour prendre part à la cérémonie du jour, il embraie sur un rappel des performances de l’année dernière ; question de dresser un bilan pour mieux appréhender les défis de la nouvelle année académique. L’on retient ainsi qu’au terme de l’année 2017/2018, la recherche s’est globalement bien portée, avec entre autres indicateurs, 1276 mémoires soutenus contre 962 l’année d’avant. Le label UDs a de plus en plus été sollicité, avec 35 IPES qui ont choisi sa tutelle académique. Elle est aussi davantage sollicitée par les étudiants non camerounais : de 666 l’année dernière, ils sont passés au nombre de 809 cette année.

L’UDs accueille par ailleurs de plus en plus les jeunes filles qui, de 41%, constituent à présent 43% de l’effectif total des étudiants. De même, le nombre d’étudiants bénéficiant de la prime d’excellence du Chef de l’Etat n’a cessé de croitre, s’élevant à 8 123 étudiants contre 6 949 en 2016/2017 et 4 546 en 2015/2016. « On constate qu’environ un quart (1/4) des étudiants bénéficie de la prime », dit en effet le Recteur, rappelant sur la même lancée que 27 403 PB Hev offerts par le Chef de l’Etat ont été distribués aux étudiants de l’UDs. Le domaine de la coopération internationale s’est aussi intensifié et a été étendu au secteur privé, avec 135 accords de coopération en ce qui concerne l’Afrique. La gouvernance heuristique a continué avec la consolidation du FIAR et la création du laboratoire de gênes. Dans le cadre de la promotion de l’entrepreneuriat en milieu estudiantin, 19 entreprises, préalablement incubées par le CATI2-UDs ont été créées. 46 autres sont en incubation et pourront voir le jour bientôt, annonce-t-il. Sur le plan de la gouvernance infrastructurelle, le projet de construction du bâtiment de l’Ecole Doctorale a été lancé, et un accord signé pour la construction de 10000 chambres d’étudiants et d’une ferme à Bansoa. Les procédures d’acquisition du titre foncier de l’UDs se consolident, et des efforts sont aussi fournis pour que les capacités d’accueil de l’institution soient optimales au moment des Jeux universitaires qu’elle abritera en 2019.

L’UDs, note le Recteur, a aussi grandi, avec la création de la FMSP par le Chef de l’Etat en novembre 2017. Il relève également que le nombre d’étudiants inscrits en thèse s’est accru passant de 1 990 l’année dernière à 2 288 pour l’année qui commence. Une augmentation qui contraste cependant avec les capacités d’encadrement de l’UDs. Même si de manière générale on constate au début de cette année une baisse générale des effectifs des étudiants, de l’ordre d’un peu plus de 2000, le Recteur explique en effet que l’UDs compte 494 enseignants dont 72 femmes et 422 hommes, ainsi que de 636 personnels non enseignants pour encadrer près de 30 000 étudiants. Au niveau du corps enseignant notamment, l’on a plutôt assisté à une baisse du nombre de promus (52 en 2015/2016 ; 72 en 2016/2017, contre 61 en 2017/2018). Sur la base de ces constats, le Pr Nanfosso a alors invité les uns et les autres à plus de travail, en demeurant dans l’esprit de la Dynamique Collective pour l’année 2018/2019. « Dans la Dynamique Collective on peut tout faire […] Il faut jouer collectif […].Que les étudiants étudient et travaillent ensemble, que les enseignants travaillent et publient ensemble. En travaillant ensemble, on peut aller plus loin », dit-il. C’est donc au travail dans la cohésion qu’a invité le Recteur de l’UDs. Ceci, comme il a rappelé, afin que l’UDs, qui s’est résolument inscrite dans la vision de l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035, consolide et améliore le cap de performance au cours de l’année qui commence. « Bienvenue dans l’an IV de la Dynamique Collective !», conclue-t-il. /LP

Related Blogs

dolor commodo commodo sed suscipit amet, Donec nec