Examen national

fsmp4

1248 candidats postulent à la formation médicale, pharmaceutique et d’odontostomatologie à Dschang

Dschang, UDs/SIC–21/09/2018. Ils sont 1248, ceux qui ont choisi le centre de Dschang pour composer, le vendredi 21 septembre 2018, l’examen national d’aptitude à la formation médicale, pharmaceutique et odontostomatologie qui a été lancé par le ministère de l’Enseignement supérieur (MINESUP). Le chiffre a été communiqué par le Pr Pierre Siméon Choukem, Doyen de la Faculté de médecine et des sciences pharmaceutiques (FMSP) de l’Université de Dschang (UDs) qui a assuré la coordination du déroulement de cet examen au centre abrité par l’UDs. « Ces candidats sont répartis ainsi qu’il suit : 1098 pour la pharmacie, 110 pour la pharmacie et 40 pour l’odontostomatologie », précise-t-il. Cependant, il y a eu une dizaine de candidats qui ont effectivement eu à déposer leurs dossiers, mais dont les noms ne figuraient pas sur la liste officielle, envoyée par le ministère, a signalé monsieur le Doyen. Justificatifs à la main (attestation de dépôts des dossiers, pièces d’identification), ils ont néanmoins été autorisés à composer dans une salle aménagée pour la circonstance, baptisée « la salle de litige ». Ils ont ainsi eu la chance de compétir de même que les autres candidats qui ont été réparties dans 8 salles du campus principale de l’UDs à savoir : les amphithéâtres 353, 450, 451, 452, 453, 1000 et les salles NS1 et NS2.

L’examen qui s’est déroulée toute la journée était structuré autour de 2 épreuves. « Il s’agit notamment celle de Biologie-Chimie-Physique (BCP) qui est l’épreuve majeure (3 heures) et celle de Culture générale qui est l’épreuve mineure (1 heure) ; les deux séparées par une pause d’une heure », a confié le Dr Esther Simo, Vice-Doyen chargée de la Recherche et de la Coopération (VDRC/FMSP), ci-devant responsable de la salle A453. Rejoignant les propos de monsieur le Doyen, elle a également assuré que tout se déroule bien en salle. En effet, toute une batterie de mesures a été engagée afin de garantir cet état de fait. Comme l’affirme le Pr Choukem, la ressource humaine nécessaire, les questions de logistique, de sécurité dans et autour des salles (garantie par les vigiles de l’UDs) ont été mises à contribution afin que les compositions se déroulent bien au centre de Dschang. Une équipe médicale a aussi été constituée, afin de pouvoir prendre en charge des cas de problème de santé éventuels liés au stress ou à autre cause. Toutes les conditions ont donc été bien réunies et ont été maintenues afin que l’examen national d’aptitude à la formation médicale, pharmaceutique et odontostomatologie se passe bien au centre de Dschang. Cet examen s’est déroulé dans plusieurs centres réparties sur le territoire national à savoir, en dehors Dschang, Douala, Yaoundé, Bamenda, Buea, Ngaoundéré et Banganté./LP

Related Blogs

felis ut Sed id, odio Donec adipiscing ipsum