Animation scientifique et coopération

cooperation

Seconde phase du projet de coopération entre l’université de Dschang et l’université de Düsseldorf en Allemagne

Dschang, UDS/ SIC -17/07/2018. Les acteurs du projet « Topographie mémorielle (post) coloniale entre l’Université de Dschang et l’Université de Dusseldorf entament du 16 au 28 juillet 2018 la deuxième phase de leurs activités en Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Dschang(UDs). Il est à préciser que la première phase a eu lieu  en Allemagne en septembre 2017 et a connu un succès par la présentation au public allemand des résultats intermédiaires des recherches fondamentales entamées pour mieux percer le mystère de l’histoire entre l’Allemagne et le Cameroun, et par extension de l’Afrique subsaharienne. Germaniste de carrière scientifique, le Prof Albert Gouaffo, Chef du Département de Langues Étrangères Appliquées en FLSH/UDs  et porteur du projet au Cameroun,  s’attèle à accommoder ses connaissances interculturelles aux études germanistiques  pour présenter avec ses collègues allemands les itinéraires d’un entre-deux historique formé par le Cameroun et l’Allemagne. Après cette première phase tenue en Allemagne, une délégation de 15 coopérants, constituée d’étudiants et d’enseignants venus d’Allemagne, séjourne depuis hier à Dschang pour la seconde phase qui a lieu au campus de l’université de Dschang sur une durée de 12  jours (16 au 28 juillet). Les activités subdivisées en deux grands  pivots prévoient : d’abord le cours d’été sur les liaisons coloniales avec un séminaire  de renforcement des capacités des étudiants d’allemand en recherche sur l’histoire coloniale et sur la provenance des objets symboliques dans les musées ethnographiques en Allemagne (Salle B3 108), ensuite le vernissage et l’exposition au musée des civilisations de Dschang sur le thème du projet. Renforçant la coopération universitaire, ce projet demeure un prétexte pour l’évolution des recherches sur la topographie mémorielle entre le Grassland (Ouest et Nord-ouest) du Cameroun et la région du Rhin en Allemagne, objectif étant  de mettre en parallèle les lieux de mémoire coloniaux entre les deux espaces et de réfléchir sur leur importance dans le rapprochement des deux peuples partageant un passé méconnu ou mal connu./HF

Related Blogs

ante. libero. libero in ut diam vulputate, Lorem accumsan