Assemblée Générale Extraordinaire

AG-Extraordinaire_Ebolowa

Toute la FMBEE réunie. Ensemble, dans une dynamique collective

Le vent de la « dynamique collective » souffle sur la FMBEE d’Ebolowa à Dschang

Dschang, UDs/SIC – 20/01/2017. Le personnel enseignant et non-enseignant de la Filière des métiers du bois, de l’eau et de l’environnement de la Faculté d’agronomie et des sciences agricoles (FASA) de l’Université de Dschang (UDs) à Ebolowa a tenu une assemblée générale extraordinaire le vendredi 20 janvier 2017. Présidée par le recteur, Prof Roger Tsafack Nanfosso, cette rencontre à laquelle quarante-quatre personnes ont répondu présents s’est déroulée à partir de 09h30 min dans la salle des actes du rectorat à Dschang. Il était question d’échanger sur les conditions d’une meilleure convivialité stimulatrice du vivre ensemble et d’une plus grande productivité du travail à l’antenne de l’UDs à Ebolowa.

D’entrée, le recteur a remercié les uns et les autres d’avoir accepté de prendre part à cette assemblée générale. Il a indiqué que l’organisation du travail dans toute les structures de l’UDs doit respecter l’orthodoxie administrative, à savoir le respect de la personne choisie pour diriger et le devoir d’écoute des collaborateurs pour ensemble trouver des solutions aux problèmes qui pourraient se poser. A sa suite, le coordonnateur de la filière, Prof Jean Pierre Mvondo Awono, a relevé quelques dysfonctionnements, notamment liés à l’absentéisme de certains personnels et le retard dans le paiement de certaines primes et prestations. Malgré cela,  la FMBEE fonctionne selon une logique de priorisation des besoins à satisfaire en fonction des moyens disponibles. La parole est revenue à la représentante du personnel, Mme Monabang Banga Léonie qui a exprimé les préoccupations d’une partie du personnel. Celles-ci étaient essentiellement liées à ce qu’elle percevait comme étant de la discrimination, notamment dans la motivation extrinsèque du personnel.

Le « mémorandum » transmis au recteur a été examiné point par point. Au final, l’on a constaté que les performances de la FMBEE dont la vocation est de former les ingénieurs peuvent être améliorées si le dialogue se renforçait entre les personnels. Une dizaine de recommandations a été formulée pour une bonne marche de l’antenne. Le personnel qui s’est par ailleurs montré préoccupé par l’assurance santé et le désir d’accéder à la propriété immobilière a été rassuré. Séante tenante, tous ont constaté qu’ils sont effectivement assurés chez l’adjudicataire ayant remporté l’appel d’offres ouvert à cet effet. Pour le contrat avec le Crédit foncier du Cameroun, le chef du service du personnel de l’UDs, M. Meli Germain, devra leur fournir des informations plus précises sur la procédure à suivre.

La séance s’est achevée par des remerciements unanimement adressés au recteur qui a convoqué cette assemblée extraordinaire et qui, avec tact et doigté, a conforté l’autorité du chef d’antenne, permis à chacun de constater ses erreurs et d’en promettre correction après des excuses, et consolidé l’esprit de solidarité sans lequel l’on ne pourrait se dire membre d’une communauté universitaire. Comme toute assemblée générale intéressante, celle de la FMBEE a été longue, environ sept heures écoulées dans les débats qui se sont achevés par des sourires et embrassades poursuivis dans le bus ramenant le personnel à Ebolowa. Il était 16h30 min./ 

Related Blogs

72b68ff9a4f5a809c4841b5b04882e05########################