Rentrée Académique

fsmp1

Top départ pour les étudiants de pharmacie et de médecine à Dschang

Dschang, UDs/SIC – 26/02/2018. La première rentrée universitaire a eu lieu à la Faculté de Médecine et des Sciences pharmaceutiques de l’Université de Dschang le 26 février 2018. Le Recteur, Prof. Roger Tsafack Nanfosso, a présidé dès 8 heures 30, une réunion avec le staff dirigeant de cet établissement et les 77 étudiants qui ont été admis, pour 52 d’entre eux en première année de Médecine et pour 25 autres, en première année de Pharmacie. Ce meeting a eu lieu dans les locaux de la FMSP, inaugurés le 19 février 2018 par le ministre de l’Enseignement supérieur, Prof. Jacques Fame Ndongo.

Tout en souhaitant la bienvenue à ces étudiants qui inaugurent la nouvelle faculté, le Recteur a indiqué que l’Université mettra tout en œuvre  pour qu’ils bénéficient de la meilleure formation. « Nous allons tout donner pour vous envoyer faire vos stages dans les meilleurs centres hospitaliers, en attendant notre centre hospitalier universitaire », a-t-il ajouté.

Après la cérémonie de bienvenue aux nouveaux étudiants présidée par le Recteur, le Doyen de la FMSP, le Prof. Simon Pierre Choukem a pris le relais pour présenter aux étudiants l’établissement qui les accueille et ce qui sera attendu d’eux pendant sept années. « Un médecin mal formé est un tueur en série ; un pharmacien mal formé est un fabricant/vendeur de poison », a-t-il annoncé dans le préambule de cette leçon. Pour assurer une bonne formation, les valeurs de la FMSP de l’UDs seront : « intégrité, rigueur, discipline, ponctualité, respect, quête de l’excellence », a-t-il indiqué. Les enseignements, a-t-il décliné, seront organisés en trois grands départements : sciences biomédicales, sciences cliniques, santé publique.

Il est à noter que la FMSP de l’UDs hérite également des étudiants de l’ex-département des sciences biomédicales à la Faculté des Sciences. Le décret qui crée la faculté les y transfère de fait. Toutefois, ils poursuivront leurs études sous le même régime sous lequel ils les ont entamés. Cela suppose que pour les étudiants en deuxième année de sciences biomédicales par exemple, ils pourront après l’obtention de la licence, faire un concours pour accéder en quatrième année d’une des facultés de médecine du pays./HA

Blog Attachment

Related Blogs

tempus eleifend Lorem id non ultricies luctus venenatis ut