Formations de référence en gouvernance forestière

Photo de famille à la fin de l’atelier de dissémination

Les programmes ont été présentés aux acteurs des secteurs publics et privés

 Yaoundé, UDs/SIC-21/04/18.L’atelier de dissémination des programmes de formation de référence en gouvernance forestière s’est tenue le 20 avril 2018 dans l’amphi principal du campus du CRESA-Forêt-Bois de l’Université de Dschang à Nkolbisson à Yaoundé. L’objectif était de présenter aux acteurs du secteur public (ministères et universités) et à ceux du secteur privé (Institutions internationales, organisations de la société civile et entreprises), les trois programmes de formation de référence en gouvernance forestière développés par l’Université de Dschang, avec le soutien de l’Union Européenne et l’appui technique de l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Le premier programme est un Master en gouvernance forestière (formation initiale) destiné aux étudiants des filières dispensant des formations en environnement et foresterie dans les établissements d’enseignement supérieur au Cameroun. Le deuxième est un Programme de formation continue, destiné aux professionnels et visant à actualiser leurs compétences en rapport aux problématiques émergentes dans le secteur forestier. Et le troisième est un module de formation transversale, destiné aux étudiants d’autres filières telles que celles des facultés de sciences et sciences sociales, afin d’étendre la culture de la gouvernance en général et de la gouvernance forestière en particulier à d’autres formations.

A première vue, il s’agit d’une offre qui participe à une ouverture de la formation et à un élargissement des opportunités ainsi que des acteurs de la gouvernance forestière. D’après le Prof. Martin Tchamba, Chef du projet, cette gamme d’offre de formation « est essentiellement axée sur les compétences (savoir, savoir-faire [ndlr]) ». Leur principal objectif est de « renforcer les capacités des professionnels d’une part et de former les futurs professionnels du secteur forestier d’autre part ». Les programmes ont été élaborés sur la base des besoins en compétence du secteur forestier. Il s’agit plus précisément des programmes transdisciplinaires qui ont privilégié, dans l’élaboration (de l’enquête à la dissémination), une approche participative et collaborative. D’un point de vue académique, toutes les exigences du Système LMD ont été respectées. Les programmes ont été validés par les instances dédiées de  l’Université de Dschang, notamment le Conseil d’administration en sa 37ème session du 22 décembre 2017.

A la fin de l’atelier, les supports des programmes comprenant les catalogues des formations et des dépliants ont été remis aux Directeurs des Affaires Académiques et de la Coopération (DAAC) des Universités d’Etats et Instituts privés de l’enseignement supérieur (IPES) présentes d’une part, et d’autre part aux responsables des Organisations Internationales ainsi qu’aux Acteurs du secteur privé et de la Société civile. Il est question pour eux « d’aller organiser des séminaires de dissémination chez eux, afin de présenter l’offre de formation en gouvernance forestière », souligne le Prof. Edmond Biloa Vice-Recteur en charge du Contrôle Interne et de l’Evaluation, qui a présidé les travaux de l’atelier en qualité de représentant du Recteur. Une responsabilité de diffusion bien reçue par les parties prenantes qui n’ont pas manqué d’apprécier l’initiative et la démarche. Rappelons que ce projet de renforcement des capacités vise à contribuer à la mise en œuvre de l’accord de partenariat volontaire FLEGT (APV-FLEGT) au Cameroun. Et à cet effet, il a bénéficié de l’appui de l’Union Européenne et de la FAO. /MMF

 

Related Blogs

mattis lectus ut odio id leo mattis commodo elementum libero. Phasellus