Finales des compétitions inter-facultés

jie1

« Une édition placée sur le sceau de la détection des talents »

Dschang,UDs/SIC-19/12/18. Journaliste : Monsieur le Recteur la troisième édition des Jeux Inter-Facultés s’achève au moment où l’université de Dschang s’apprête à accueillir la prochaine édition des jeux universitaires. Sur quel sceau pouvons-nous placer cette édition ?

Recteur : … Sur le sceau de la détection des talents ! Nous avons mis dans la philosophie générale qui anime  notre université, la dynamique collective, un ensemble d’évènements, parmi lesquels les jeux inter facultés. Nous sommes à la troisième édition mais nous sommes à la deuxième qui inclut les instituts privés d’enseignements supérieurs qui souhaitent cheminer avec nous. On voit bien que l’IUG (Institut Universitaire du Golfe de Guinée) a remporté le trophée général. Donc l’objectif est de détecter le maximum de talents possibles pour améliorer la qualité de nos athlètes et la capacité de ces derniers à faire face à l’adversité.  Les jeux universitaires, comme vous le savez, sont extrêmement importants, c’est un moment de cohésion, mais qui n’a pas toujours permis à l’université de Dschang de s’exprimer dans la mesure où nous avons toujours obtenu des résultats et des classements qui ne sont pas les meilleurs du monde, il faut le reconnaitre. On espère qu’avec ces jeux inter facultés, tout est mis en jeu pour accroitre les performances pour préparer l’échéance à venir.  Au-delà du sceau de la détection du talent, les jeux inter facultés sont aussi un moment de convivialité qui permet une rencontre entre nos étudiants. Les IPES se sentent intégrés dans la communauté universitaire et le Ministre de  l’enseignement supérieur nous a toujours rappelé que notre rôle c’est d’accompagner ces Instituts le plus loin possible.

Bref, cette compétition est un moment à plusieurs objectifs. Si nous réussissons à organiser 06 ou 07 éditions, nous serons une université ouverte, beaucoup plus en phase avec elle-même et surtout en accord avec le MINESUP.

Journaliste : En marge de ces jeux, il y’a une séance de travail avec la FENASU (Fédération Nationale de Sport Universitaire) sur le Campus de l’université de Dschang

Recteur : C’est la troisième fois que la FENASU et le MINESUP viennent nous rencontrer ici. Il est davantage question que nous accroissions notre osmose sur le chemin de la préparation des jeux universitaires. Ce sont des moments importants qui nous permettent de proposer des idées et innovations. Ce n’est plus un secret que des innovations comme  les carnavals à Foumban, Bandjoun et Dschang, l’inclusion de la ville de Bafoussam,  de nouvelles formes d’évaluations des Universités compétitrices et autres originalités soient sur la table des réflexions. Des rencontres comme celles-là sont nécessaires pour mettre en phase le MINESUP avec nos désirs et projets d’innovation

Propos recueillis et transcrits par HF

Blog Attachment

Related Blogs

sit risus eget mi, elit. ipsum facilisis commodo