Départ à la retraite

DVC

Prof. Mpoame Mbida, la plante médicinale au service de l’UDs pendant 36 ans

Dschang,UDs/SIC-27/11/18.Le 21 novembre 2018, un décret du Président de la République nomme des responsables dans les Universités d’Etat. L’Université bénéficie alors de deux Vice-recteurs. Ceux-ci remplacent le Prof. Edmond Biloa, appelé aux mêmes fonctions de Vice-recteur en charge du Contrôle Interne et de l’Evaluation à l’Université de Yaoundé 2 et, le Prof. Mpoame Mbida, admis à faire valoir ses droits à la retraite. Pour ce dernier, il s’agit d’un repos bien mérité après 36 années de bons et loyaux services à l’UDs.  Pour celui qui est considéré comme la plante médicinale du Temple de l’excellence, le Recteur de l’UDs a prononcé son mot en son endroit lors de la cérémonie d’installation : « Vous avez œuvré avec maestria à la formation des jeunes Camerounais en abattant un travail titanesque ».

Le Professeur Mpoame Mbida est né le 21 mai 1953 à Atok. Il a été recruté au Centre Universitaire de Dschang en 1982. A son recrutement, il a été affecté à Nkolbisson, au CRESA-Forêt-Bois. C’est en 1983 qu’il s’installe à Dschang. Comme une plante médicinale, le Prof. Mpoame Mbida a toujours baigné dans l’exceptionnel. Humble, discret, stratège et travailleur, il est l’exemple extraordinaire d’un homme qui a tout fait pour l’Université de Dschang. Il y a fait à la fois tout son parcours professionnel et administratif.

Exceptionnel, il l’est sur le plan académique. Il fait partie des premiers Camerounais ayant obtenu un Doctorat Ph.D. Il fait partie de ceux qui ont porté haut la revue de la FASA dans les années 1980 et 1990. C’est avec beaucoup de respect que des générations d’étudiants parlent de ce professeur hors échelle.

Exceptionnel aussi, il l’est sur le plan administratif. Chef de Département, Vice-Doyen, Doyen à la Faculté des Sciences, Doyen à la FASA, DAAC et enfin Vice-Recteur, le Prof. Mpoame Mbida a gravi tous les échelons de la vie administrative à l’UDs, et chaque fois, avec le respect de la haute hiérarchie. Lorsqu’il a fallu lancer la filière Sciences Biomédicales, c’est à lui que le Département a été confié. Le 8 août 2012, un décret signé du Président de la République nomme le Professeur Mpoame Mbida Vice-recteur chargé du Contrôle Interne et de l’Evaluation à l’Université de Douala, c’était la toute première fois depuis 1982, que la fleur devenue plante médicinale Mpoame Mbida quittait l’Université de Dschang pour aller servir la nation sous d’autres auspices. A la cérémonie d’installation des nouveaux responsables, le Prof. Anaclet Fomethe, Recteur à ce moment, avait dit qu’il est « difficile pour lui de se séparer de son plus fidèle collaborateur ». Cela n’a duré que quatre mois, puisque le 04 décembre de la même année, un autre décret du Chef de l’Etat le ramène à l’UDs en tant que Vice-recteur en charge des Enseignements, de la Professionnalisation et du Développement des Technologies de l’Information et de la Communication. Il a occupé ce poste jusqu’au 21 novembre 2018, date à laquelle il est remplacé à cette fonction par le Professeur Jean Njoya.

Quand vient le temps de se séparer du Prof. Mpoame Mbida, on s’interroge sur ce qu’on doit retenir de l’Homme. Un bon chef, paternel, professionnel et travailleur, un bon maître, enseignant prolifique, conseiller, et source d’inspiration pour ses étudiants. Un bon footballeur pour la famille sportive et l’Association Sportive du Personnel de l’Université de Dschang (ASPEN). Etc. Une chose est sûre, la pollinisation a pris effet et même si le Prof. Mpoame Mbida estime qu’il n’en a pas fait suffisamment, il a fait beaucoup. Et il en fera encore assez, que ce soit dans les laboratoires ou dans son village Ndjodjock où il est le gardien des traditions. /MMF

Related Blogs

libero sed in luctus ut fringilla Aliquam Phasellus