Assemblée générale

AG_Non_teching_taff_9-18

Le top management et le personnel non enseignant s’accordent pour l’année 2018/2019

Dschang, UDs/SIC–27/09/2018. Pour une année académique 2018/2019 couronnée de succès, l’assemblée générale du personnel non enseignant de l’Université de Dschang (UDs), présidée par monsieur le Recteur, le Pr Roger Tsafack Nanfosso, s’est tenue ce jeudi 28 septembre 2018 dans la salle de spectacles et des conférences, sis au campus A de l’institution. Cette rencontre d’échanges était destinée à faire le point sur le cycle académique de l’année qui s’amorce et sur les conditions de travail du personnel non enseignant de l’UDs. Il était aussi question de faire le point sur les acquis obtenus dans ce sens, les innovations de l’année dernière et d’aborder les principaux chantiers de l’année qui débute. Le tout pour permettre au personnel non enseignant de l’UDs de mesurer les défis qui l’attendent et pour le top management de l’UDs, par la voie du recteur, de dire ce qui est attendu d’eux.

Pour avoir une idée du nombre de personnes ainsi conviées à donner le meilleur d’eux-mêmes, le recteur annonce à l’assistance que l’UDs compte 514 personnel d’appui, 85 fonctionnaires et agents de l’État et 28 agents de sécurité soit en tout 627 personnels non enseignants. Un effectif en baisse, relève-t-il, étant donné que durant l’année écoulée la mort a arraché à la vie de nombreux collègues à la mémoire desquels, avant le début des travaux de l’assemblée, une minute de silence a été observée. Mais cela découle davantage du fait que la sécurité de l’UDs est en train d’être confiée à une structure indépendante. Ce processus qui est en cours et qui va continuer a entrainé la déclassification de nombreux agents de sécurité du personnel non enseignant de l’UDs. Toutefois, le Pr Nanfosso a tenu à rassurer l’assistance que toutes les réformes qui ont été engagées n’ont qu’un objectif à savoir maintenir et améliorer les performances de l’UDs. Une université qui continue d’être sollicitée, au regard des 12702 étudiants qui se sont préinscrits.

Afin d’encadrer cet effectif, le recteur annonce que l’UDs va continuer sa politique d’avancement et de reclassement des personnels non enseignants. Il en sera de même dit-il de la politique de besoin et de formation afin que ceux-ci puissent « rester up to date pour un meilleur rendement ». L’UDs va également continuer de « faire en sorte que les collègues continuent de bénéficier de l’assurance maladie ». Une mesure pour améliorer les conditions de travail et de vie des membres de la communauté universitaire, instituée depuis 2 ans et qui a apporté satisfaction à près de 2500 cas de sinistres. Par contre, a relevé monsieur le recteur avec moins d’enthousiasme, ceux-ci ne se sont pas toujours véritablement saisis de l’opportunité de construire une maison ; opportunité pourtant créée au gré des négociations effectuées avec succès auprès du Crédit Foncier du Cameroun (CFC), de la MAETUR, de la MIPROMALO et de la Société Immobilière du Cameroun (SIC).

Néanmoins, « on va continuer notre vivre ensemble » déclare le Pr Nanfosso, soulignant le besoin de cohésion qui sera d’autant plus indispensable que l’année s’amorce sera chargée de défis. En bonne place, le recteur a mentionné la construction de nouvelles infrastructures de logement des étudiants et des fermes expérimentales mais surtout les Jeux universitaires (JU) 2019 qui seront accueillis par l’UDs. L’UDs sera en effet a expliqué le recteur « la première université à organiser pour la quatrième fois les Jeux Universitaires ». Envisagés comme des « jeux éclatés et éclatants » dans la mesure où le top management de l’UDs pense à une régionalisation des jeux en les répartissant entre les campus de Dschang, Foumban et Bandjoun, et à une internationalisation desdits jeux, le succès de cette organisation dépendra alors de la participation de tous à « l’exigence de performance ». Ce sera un défi majeur, mais pas impossible à en croire la tradition de l’innovation qui s’est inscrite dans le palmarès de l’UDs, notamment avec la création des structures qui fonctionnent et « produisent des résultats connus et reconnus à l’international » : le CATI2-UDs, le GIE-UDs S.A. et la FONDUDs.

L’appel a donc ainsi été lancé à l’endroit du personnel non enseignant dont les préoccupations ont été levées dans la phase des échanges afin que l’année 2018/2019 soit une année réussie à l’UDs. Un autre moment important de l’assemblée a été de sensibiliser le personnel non enseignant afin qu’il puisse s’enregistrer et de permettre ainsi au recteur, par le biais des ingénieurs de le Cellule informatique de pouvoir leur écrire, comme il le fait déjà. L’assemblée s’est terminée dans une ambiance de convivialité, le Pr Nanfosso a donné une poignée de main à tous ceux qui y ont pris part./LP

 

Blog Attachment

Related Blogs

vel, felis consequat. adipiscing mattis velit, vulputate,