Veillée d’armes JU Dschang 2019

DSC_0838

L’UDs vise la 1ère marche du podium

Dschang, UDs/SIC–30/02/2019. Les athlètes de l’Université de Dschang (UDs) sont désormais gonflés à bloc pour la victoire finale, après la veillée d’armes organisée en prélude à la 22ème édition des Jeux Universitaires Dschang–Foumban–Bandjoun 2019. Ce mardi 30 avril 2019 à la Salle de spectacles et des conférences, le Pr Roger Tsafack Nanfosso, Recteur de l’UDs en présence du top management de l’institution, des encadreurs, des étudiants et des personnels enseignants et non enseignants a encouragé les athlètes devant prendre part aux compétitions. L’ambiance vespérale se tapissant progressivement, il a été question de se concerter en « famille » pour déterminer ce que l’UDs vise pendant et à l’issue des jeux qu’elle accueille pour la quatrième. Awa Fonka Augustine, Gouverneur de la Région de l’Ouest et Superviseur Général du Comité Local d’Organisation des JU Dschang 2019, conscient de cet enjeu a en effet fait le déplacement pour encourager les athlètes. En maître des céans, le Recteur a, à sa suite, attiré l’attention sur le fait qu’il s’agit en réalité d’un « procès à domicile ». « Allons-nus organiser les Jeux pour que d’autres l’emportent ? », a-t-il demandé. La désapprobation collégiale des occupants de la salle comble a alors scellé le consensus sur ce qui est attendu : la victoire finale.
C’est l’UDs qui a en effet accueilli la toute première édition des JU, et c’est elle qui va abriter pour la toute première fois 4 éditions de cette compétition. Sur la base de ce rappel, l’accord a été trouvé sur le fait qu’il conviendrait d’écrire l’histoire avec l’encre du triomphe au soir du 11 avril 2019, quand les jeux prendront fin. Il s’agit de ne plus, sous aucun prétexte être 8ème au classement final comme à l’issue de la 21ème édition qui s’était déroulée à l’Université de Maroua. Il n’est pas question de se contenter d’être dans le quinté de tête, ni d’être 4ème, 3ème, ou même 2ème. L’UDs s’est donnée et a donné aux athlètes les moyens d’occuper la 1ère marche du podium a en effet expliqué le Pr Roger Tsafack Nanfosso. Ce n’est pas non plus le potentiel qui manque a-t-il ajouté, rappelant les moments forts des jeux de Maroua au cours desquels l’UDs a pu se démarquer dans quelques disciplines. « Dieu vous a donné des talents, à vous de les mettre au service de votre université », a-t-il dit aux athlètes. Le discours du réarmement moral continue quand le Recteur va de discipline en discipline pour rappeler quelques valeurs essentielles pour la victoire : l’esprit d’équipe, afin que les « Jeux de la Dynamique Collective » qui est le thème qui a été retenu par le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur, fasse tout son sens ; l’endurance, afin que l’UDs relève son potentiel à travers ses étudiants. Il en est de même pour le fair-play et la combativité, afin que la flamme de l’UDs brille très-haut, face aux 18 délégations et 4200 personnes qui sont attendues, et devant le public qui viendra nombreux et sera riche de sa diversité (membres du gouvernement, autorités administratives, municipales, religieuses et traditionnelles, parlementaires). En faisant appel à ces qualités, il faut s’abstenir systématiquement du dopage. « Je ne veux aucun étudiant mêlé à des activités ou des comportements délictieux. Si pour être première il faut se doper, je préfère que l’UDs soit dernière » a affirmé le Recteur de l’UDs.
La main sur le cœur, le Pr Roger Tsafack Nanfosso a pris l’engament personnel à primer remarquablement tous les athlètes et les équipes qui se démaqueront par l’obtention des médailles d’or. Et comme pour communiquer son optimisme, il a serré la main à chacun des athlètes et à leurs encadreurs. Après l’importante intervention du Recteur, la galvanisation de ceux-ci s’est poursuivie par le don d’accompagnement offert par l’Association Sportive des Personnels Enseignants et Non-enseignants (ASPEN). Le paquet symboliquement remis au Recteur par le président de l’association, le Pr Nguelefack Télesphore, était constitué des cartons de savons, à raison de 2 morceaux par athlète, des ballots de papiers hygiéniques et des cartons de chocolat. La veillée, après ce geste qualifié de « citoyen » par le Recteur, s’est poursuivie avec les échanges entre le Dr Moïse Valère Ebendeng, Directeur du Centre des Œuvres Universitaires (DCOU/UDs), et les athlètes. Le mot a donc été donné à l’issue de la veillée d’armes. Rendez-vous à partir de ce samedi 4 mai pour les premières médailles. À souhait des médailles d’or sur lesquelles s’incline l’optimisme de l’ensemble de la communauté universitaire de l’UDs. /LP

vel, vulputate, tristique lectus at nunc