Bienvenue à l’Institut de Beaux Arts de Foumban

INSTITUT DES BEAUX-ARTS DE FOUMBAN
BP. 31 Tél.: 33-48-30-50 / 33 48 30 51
FOUMBAN – CAMEROUN
—————–

Télécharger le guide complet de l’étudiant

catalogue-uds-2016_page_16

INFORMATIONS UTILES SUR L’INSTITUT DES BEAUX-ARTS

L’Institut des Beaux-arts de Foumban (IBAF) a été crée dans le cadre de la réforme universitaire par Décret N° 93/029 du 19 Janvier 1993 portant Organisation Administrative et Académique de l’Université de Dschang. Sa mise en fonctionnement est effective depuis la rentrée académique 2009/2010.
Le bloc administratif de l’IBAF est situé à l’entrée de la ville de Foumban, du côté gauche en venant de Foumbot. Les salles de cours et les ateliers sont logés au Lycée Bilingue Sultan Ibrahim Njoya de Foumban.
L’entrée à l’IBAF se fait sur concours, ouvert à tous les baccalauréats et organisé chaque année au mois de septembre, sous l’égide du Ministre de l’Enseignement Supérieur.

  • MISSIONS ET OBJECTIFS 

L’IBAF est un établissement à vocation artistique et professionnelle. A cet effet :

  • Il assure une formation initiale, une formation continue et des stages de perfectionnement des professionnels des arts qui s’étendent sur un cursus de 3, 5 et 8 ans, du système LMD, dans les domaines des beaux-arts et arts appliqués ;
  • Il fournit aux entreprises ou administrations, des prestations de recherche appliquée, de services ou de formations professionnelles dans les secteurs techniques correspondant à ces activités.

L’objectif principal de l’IBAF, en accord avec la ‘’Stratégie Opérationnelle de la Nouvelle Gouvernance Universitaire’’ et plus particulièrement le programme de « Développement de la formation professionnelle et à l’entrepreneuriat (PAPROFE) », est de « Promouvoir les arts et la technologie afin d’en faire un élément moteur du développement des industries culturelles et artistiques au Cameroun ». Plus spécifiquement, il s’agit à moyen terme de donner aux étudiants et aux professionnels des arts les clés d’appréciation et de production des beaux-arts à travers trois actions principales reconnues aux universités : la formation, la recherche et l’appui au développement.

  • LA FORMATION

La formation à l’IBAF s’organise autour de 16 filières réparties dans 6 Départements :

  • Arts plastiques et Histoire de l’Art (sculpture, peinture, dessin, gravure, art céramique, histoire de l’art et arts contemporain) ;
  • Arts décoratifs (stylisme, modélisme et arts textiles, arts de l’environnement) ;
  • Arts, technologie et patrimoine (technologie des argiles et métaux, technologie des bois et fibres, patrimoine et muséologie) ;
  • Arts du spectacle (art cinématographique, art musical, art chorégraphique, art de la scène) ;
  • Architecture et Art de l’ingénieur
  • Enseignements Généraux (enseignements transversaux de base et enseignements complémentaires).

La formation initiale permet de former des professionnels et des formateurs en beaux-arts et architecture, par des enseignements magistraux, les travaux suivis et dirigés, les visites d’entreprises, les travaux en ateliers. Ce qui permet de donner aux étudiants les outils pour :
– l’acquisition et la maîtrise d’un savoir-faire, des théories et techniques afin de produire et créer des œuvres d’art ;
– la critique et l’analyse des objets et les œuvres d’art grâce à l’acquisition des connaissances en histoire de l’art ;
– la maîtrise de l’expression artistique africaine dans son triple aspect historique, anthropologique et esthétique ;
– la culture artistique générale
La formation continue permet d’assurer la mise à niveau et le recyclage des professionnels des arts et des personnels des services chargés de la gestion du patrimoine artistique, etc., à travers les stage de perfectionnement, de création et de développement des œuvres artistiques et les résidences artistiques.

  • LA RECHERCHE ET APPUI AU DEVELOPPEMENT

Les activités de recherche (fondamentale et appliquée) et les expérimentations sont axées dans le domaine des arts et technologies. Les thèmes développés (Dessin – Peinture, Argiles et Art céramique, Métaux et alliages métalliques, Bois et Fibres, Histoire de l’Art, Muséologie et Patrimoine, danse et chorégraphie, théâtre et cinéma, …) permettent de situer l’IBAF à la pointe des pratiques artistiques et technologiques.
L’appui au développement concerne l’encadrement des artisans, artistes et producteurs locaux, la valorisation des résultats de recherche dans la production des œuvres d’art et dans l’amélioration des techniques artistiques (à travers le transfert de technologie), le partenariat et la coopération avec les acteurs publics et privés.

  • DEBOUCHES PROFESSIONNELS 

Les formations à l’IBAF ouvrent à trois grands axes de métiers que sont l’auto-emploi, les administrations et l’enseignement. L’auto-emploi est le principal objectif de formation qui débouche sur la création des ateliers et des cabinets, par les artistes professionnels (architectes, sculpteurs, peintres, décorateurs, designers, les professionnels des arts et spectacles /musique, cinéma, danse, art de la scène), etc. Selon les filières et le niveau d’étude, on peut citer entre autres métiers :

  • è les artistes indépendants et professionnels: plasticiens, peintres, sculpteurs, graveurs, dessinateurs, designers, décorateurs, infographes, musiciens, créateurs de mode, stylistes, danseurs chorégraphes, maquettistes, illustrateurs, cadreurs, metteurs en scène, réalisateurs, acteurs, scénariste, vidéaste, etc. 
  • è les cadres d’administrations publiques ou privées en charge de la culture
  • è les architectes, ingénieurs urbanistes, en complément avec d’autres compétences, décorateurs urbains, techniciens dans l’industrie du bâtiment
  • è les enseignants d’art et des professionnels de la conception et production de projets artistiques.
  • è les conservateurs, gestionnaires, restaurateurs d’œuvres, éducateurs, documentalistes, … dans les musées,
  • è les Commissaires d’exposition, culturel, d’animation culturelle, de la communication, de la publicité, de l’édition, promoteurs de cabinets d’expertise et de galeries d’art, critique d’art ;
  • è les attachés de presse, manager culturel, médiateur culturel, consultant en ingénierie culturelle, conseiller culturel, attaché culturel, directeur de festival.

Dirigé par le Pr FOFIE Jacques Raymond, Maître de Conférences, l’IBAF est animé par 10 enseignants chercheurs permanents aux profils polyvalents. Ce staff est renforcé par environ 40 professionnels des domaines des arts, de l’architecture, de l’ingénierie et des matériaux, 20 enseignants vacataires et experts nationaux et 10 missionnaires des universités et centres professionnels étrangers.

Blog Attachment

Related Blogs