Rencontre avec Daniel Tongning

RencontreDanielTongning

ERLIC déroule sa feuille de route

Dschang, SIC /UDS -01/03/17. Conformément à son plan d’action défini au cours de son assemblée générale du 17 janvier dernier, l’Equipe de Recherche en Littérature Comparée (ERLIC) a organisé ce mardi 1er mars une rencontre avec l’écrivain Daniel Tongning. Face à un grand public estudiantin venu prendre part à ce dîné littéraire dans la salle des spectacles de l’UDs, le Prof. Fotsing Mangoua a ouvert le buffet par un mot de bien venu à l’adresse de l’écrivain et du public, suivi d’une présentation de l’invité du jour dont on apprendra qu’il est né à Baleveng en 1953 et qu’il a à son actif une quinzaine de publications littéraires. Cette rencontre s’inscrivait, selon les précisions du directeur d’ERLIC, dans le cadre d’un militantisme que ERLIC se doit de mener en faveur d’une catégorie d’écrivains francophones presque condamnés à l’anonymat en dépit de leur valeur littéraire parce qu’ils ne sont pas dans les bonnes grâces de ces instances de légitimation franco-centrées qui font la pluie et le beau temps en francophonie. Il est par ailleurs longuement revenu sur les circonstances de sa rencontre avec  l’écrivain Daniel Tongning. Suivront alors des notes de lecture préparées par les membres d’ERLIC. Au total, cinq notes de lectures ont meublé cette rencontre, présentées par Narcisse Fomekong, Hector Fumba, Rodrigue Dongmo, Mohamadou Ngapout et Basile Diffouo.  Au terme de ces notes de lectures qui portaient respectivement sur Discours poétiques (2OO9), Une saison dans les hautes montagnes de l’ouest Cameroun (2011), Lettres à mon ami Blanc (2012), Le monde de mes amours (2013), En attendant le vote des sages (2016), on est passé à la phase des échanges avec l’écrivain.Très enrichissante, cette dernière phase a servi d’opportunité au public estudiantin de discuter avec l’écrivain au sujet de sa grande production littéraire, sur les facteurs qui nourrissent sa plume et sa vie d’écrivain. Alors qu’elle avait débuté très exactement à 11h et 30 minutes, la cérémonie en salle s’achèvera autour de 15 heures par une photo de famille au perron de la salle des spectacles. Le dernier point de l’ordre du jour, mais pas des moindre, consistera en un partage de quelques verres au restaurant de à l’Alliance franco-camerounaise de Dschang./RA

Related Blogs

7097bd804db66b408c69fa3dbcb7dff7$$$$$$$$$$$$$$$$$$