Prof. Télesphore Nguelefack, encadreur de l’université d’été à Cologne

Cologne-ProfNguelefack

« La visite et l’université d’été à Cologne bénéficieront à l’ensemble de la communauté universitaire de Dschang »

Point focal du partenariat entre l’Université de Cologne (UoC) et l’Université de Dschang (UDs), le Prof Télesphore Nguelefack qui faisait partie de la délégation officielle de l’UDs en visite à Cologne du 03 au 08 septembre 2017 y poursuit son séjour en sa qualité d’encadreur des dix étudiants qui prennent part à l’école d’été sur la thématique des cellules souches et l’utilisation des animaux dans la recherche. Le spécialiste de physiologie et pharmacologie apprécie ici la préparation du voyage, formule ses attentes vis-à-vis des étudiants et sonde les enjeux du partenariat avec Cologne. Pour lui, la communauté universitaire de Dschang dans son ensemble pourra bénéficier de ce partenariat. Lecture.

Comment l’avez-vous préparée et quelles sont les principales articulations de cet événement académique?

La préparation de l’école d’été a été très longue. Elle est passée, comme vous pouvez l’imaginer, par plusieurs étapes : la conception du programme scientifique et des activités parallèles, la définition des conditions d’éligibilité des candidats, la procédure d’évaluation, le dépouillement des candidatures, l’interview, la demande de visas, la préparation des étudiants sélectionnés et le voyage lui-même.

Les activités de l’école d’été comprennent les cours délivrés par des enseignants Allemands menant des activités de recherche dans le domaine des cellules souches et/ou de l’éthique en expérimentation animale, des discussions sous forme d’ateliers des aspects cruciaux de l’expérimentation animale et de l’évolution de la science. Un autre aspect très important porte sur les travaux pratiques. Les premières séances de travaux pratiques étaient des démonstrations. Dans la seconde partie, les étudiants ont chacun personnellement réalisé les expérimentations sous le regard d’un personnel hautement qualifié.

La visite des centres d’excellence est aussi au programme. Le principal dessein de cette visite est non seulement d’ouvrir l’esprit des apprenants mais aussi de leur montrer toutes les éventualités d’enseignement et de recherche dans leur domaine et de susciter en eux la créativité. Il est aussi prévu des discussions sur les projets de recherche actuels des étudiants.

Avec des activités aussi intenses, il est important de trouver des petits moments de défoulement. A ce titre, il est également programmé quelques divertissements : concert, tour de ville, visite des sites importants de la cité, …

Comment appréciez-vous le déroulement des travaux et, surtout, la participation des étudiants de l’Université de Dschang?

Jusqu’ici tout se passe bien. La principale satisfaction vient du fait que les différents speakers sont très positivement marqués par l’intérêt que nos étudiants accordent à leurs cours et surtout de leur interactivité.

Qu’est-ce que vous attendez de façon spécifique de cette école d’été et, plus généralement, de la coopération entre les deux universités?

Nous attendons principalement que nos étudiants soient en contact avec les nouvelles technologies et les nouvelles orientations de la recherche.

Nous espérons qu’ils puissent comprendre combien important est ce qu’ils font au Cameroun pour le développement  scientifique et surtout qu’ils mesurent le gap qui existe entre ce qui est fait chez nous et l’état actuel de la recherche. Ceci pas pour les décourager mais pour créer l’envie de mieux faire, de renforcer leur dévouement et de susciter en eux la créativité.

Nous souhaitons que ces étudiants soient des ambassadeurs de la science. Qu’ils puissent trouver un moyen d’utiliser ce qu’ils ont appris et qu’ils puissent disséminer ceci dans notre campus et pourquoi pas dans d’autres structures de recherche.

L’université de Cologne est parmi les meilleures Université d’Allemagne. Elle fait partie des 11 universités d’excellence consacrées par l’Etat allemand et est 13e (selon un classement de la Fondation Humboldt) sur la centaine d’université de recherche de ce pays leader de l’Union Européenne. Tout en reconnaissant ce que nous sommes et nos capacités, nous devons rêver d’une université capable de challenges à l’échelle mondiale, d’une université qui peut valablement discuter à la table des grands et je pense que pour y arriver, nous devons nous faire accompagner par ceux qui y discutent déjà. Nous avons eu la chance d’avoir l’Université de Cologne comme partenaire grâce à la présence du Dr Filomain Nguemo – un ancien de l’Université de Dschang – dans cette institution. Nous allons nous accrocher à elle non pas comme un demandeur éternel mais comme un collaborateur sérieux, travailleur et ambitieux dans un partenariat gagnant-gagnant. L’importance de cette collaboration dans l’espace et dans le temps va dépendre de notre capacité à prouver à l’Université de Cologne que nous avons beaucoup à lui offrir.

Quel bénéfice un étudiant qui est resté au Cameroun peut tirer de ce voyage de travail à Cologne?

Les bénéfices ne s’arrêtent pas aux étudiants. Toute la communauté universitaire, peu importe la classe que vous considérez, aura des retombés de cette visite. La formation de nos personnels non enseignants fait partie de nos clauses, les échanges d’enseignants et d’étudiants aussi. Vous ne pouvez pas dire qui sera le premier enseignant, le premier personnel d’appui ou le premier étudiant à bénéficier de cet échange ; ce sera peut-être celui qui n’a pas fait partie de la présente délégation. Le chemin est tracé, n’importe qui peut l’emprunter; prenons juste la peine de l’agrandir afin que le maximum possible de personnes puisse y circuler./

Related Blogs

286884cb803b96804f986413cfe3eb82555555555555555555555555