Pour la création des richesses

CATI2 à Foumban

L’étape de Foumban. Salle archi-comble. Les étudiants à l’écoute. Le coordo explique.

Technologie, innovation et incubation : le centre d’appui de Dschang informe et sensibilise les jeunes

Dschang, UDs/SIC – 13/01/2017. La mission d’information et de sensibilisation du Centre d’appui à la technologie, à l’innovation et à l’incubation (CATI2) de l’Université de Dschang (UDs) en était rendue le jeudi 12 janvier 2017 à sa cinquième étape sur les dix du parcours. Cette étape se déroulait à l’Institut des Beaux-Arts de Foumban (IBAF). Avant cela, la mission s’est déployée à la Filière des métiers du bois, de l’eau et de l’environnement à Ebolowa le 06 janvier, au Centre régional d’enseignement spécialisé en agriculture – Forêt bois de Yaoundé le 09 janvier, à l’annexe de la Faculté d’agronomie et des sciences agricoles à Bafia le 10 janvier et à l’Institut universitaire de technologie Fotso Victor à Bandjoun le 11 janvier. Au total 1363 personnes ont été sensibilisées dont 1304 étudiants et 59 membres du staff administratif. 97 entretiens avec des étudiants porteurs d’idées ou de projets d’entreprises ont été menés par les principaux membres de l’équipe officielle de la mission composée des Profs Mvondo Ze (Doyen de la FASA) et Tchamba Martin (Coordonnateur du CATI), de l’animateur M. Djeudji Gabin, avec l’accompagnement technique du chef du Service de l’information et des conférences, le Dr. Alexandre Djimeli. La mission se poursuit toute la semaine prochaine dans les cinq établissements du campus principal à Dschang, en l’occurrence à la Faculté des lettres et sciences humaines, à la Faculté des sciences économiques et de gestion, à la Faculté des sciences juridiques et politiques, à la Faculté des sciences et à la Faculté d’agronomie et des sciences agricoles.

Il est question, au cours de cette mission, d’informer les membres de la communauté universitaire de l’existence du CATI2 et de susciter leur intérêt à s’en rapprocher pour faire éclore leur talent de créateur de richesses ou le génie d’entrepreneur qui sommeille en eux. A travers le CATI en effet, l’on a accès à des bases de données qui donnent des clés pour la recherche et booste l’innovation dont on reconnait l’importance dans le développement économique des pays. Au-delà, il est question, grâce au volet incubation, d’encadrer les jeunes de telle sorte que leur idée devienne un projet et que ce projet devienne une entreprise, de telle sorte qu’au bout d’environ 09 mois, les personnes incubées mettent sur pied une start up. Parmi les idées de projets enregistrées, une centaine sera retenue et au moins 50 deviendront de véritables projets. L’UDs accompagnera ces projets par divers moyens et prendra en charge le financement initial de certains d’entre eux./

 

Blog Attachment

Related Blogs

59eb79d149709eb14e253bbb3f3eee44sssssssssssssssss