GETEC 2017

GETEC

Le jury

 Les impressions du jury

Bamenda, UDs/SIC – 25/04/2017.Les œuvres en compétition pour le concours du génie et du talent des étudiants camerounais ont été évaluées. Le jury est passé dans les stands mardi 25 avril 2017 pour écouter les innovateurs et noter leurs différents « projets ».

L’Université de Dschang a présenté des projets de trois établissements. La Faculté des Sciences a proposé une application qui permettrait de rechercher et retrouver des articles égarés qu’importe le lieu de résidence du propriétaire. L’Institut des beaux-arts de Foumban a exposé sur des bijoux faits à base de papiers recyclés, un coup de pouce pour sauver l’environnement. L’IUT-FV de Bandjoun quant à lui se déploie comme technopole au service des communautés villageoises. Sa machine  à multiples tâches égraine  le maïs et sépare les raffles des graines. Une autre écraserait même en l’absence du meunier, car elle détecte la présence du grain à moudre, déclenche l’opération et s’arrête une fois les grains terminés dans le bloc. En plus, elle fonctionne bien au solaire. Pour le directeur de l’IUT, Prof Medard Fogue, l’institut dispose de projets qui répondent efficacement aux besoins des communautés. « Notre mission, dit-il, est bien de les concevoir afin que les pouvoirs publics jugent de la nécessité de les fabriquer en nombre pour le grand public.»

De manière générale, le jury du GETEC a été émerveillé par les projets des étudiants de toutes les universités et grandes écoles. « Nous avons eu l’occasion de voir à quel point nos étudiants sont créatifs dans tous les domaines », a reconnu un membre du jury. Désormais, ce jury apparaît comme embarrassé puisqu’il devient difficile, face à tant de prouesses, de départager les concurrents. En espérant que le ministère de l’Enseignement supérieur adoptera une formule qui satisfera tout le monde, il est heureux de constater que tous les projets ont été répertoriés. La suite à donner, indique-t-on dans l’équipe du ministère, c’est l’amélioration des meilleurs prototypes, la protection de la propriété intellectuelle et la recherche de financements pour passer de l’idée au vrai projet et du projet à l’industrie, donc au business. Dans cette aventure, d’autres ministères devraient être mis à contribution.

C’est la première fois, après les premières Journées universitaires de science et de technologies (JUST) il y a une dizaine d’années que de tels prototypes d’étudiants sont massivement mis à découvert. Si définitivement le GETEC connaît du succès, il n’est pas exclut qu’il devienne une compétition qui a sa vie propre en dehors des jeux universitaires./CNN

 

Épreuves olympiques à l’issue de la troisième journée

Rang Institution Or Argent Bronze total
1 INJS 11 10 02 23
2 Université de Douala 10 06 04 20
3 Université de Yaoundé II 09 05 11 25
4 Université de Yaoundé I 08 03 11 22
5 Université de Dschang 03 04 11 18
6 Institut Univ. de la Côte 02 04 05 11
7 Institut Supérieur Siantou 02 03 03 08
8 University of Buea 02 02 03 07
9 Université de Ngaoundéré 01 02 11 14
10 University of Bamenda 00 03 03 06

Source : Service de l’Information et des conférences de l’Université de Dschang

Related Blogs

339bd73f75c4a38e72130b702fe71eb9222222222