Et demain, la prospérité…

On ne conclut pas un tel dossier, loin s’en faut, on l’ouvre. En 100 jours à la tête de l’Université de Dschang, le Prof Tsafack Nanfosso n’a pas clôt de dossier, il en a plutôt approfondi. Son action obéit aux prescriptions du chancelier des Ordres académiques lors de son installation. Le Prof. Fame Ndongo avait dit le 23 septembre 2015 dans un amphi 600 ayant fait son plein qu’il n’y a pas rupture mais continuité. Il avait indiqué que cette continuité devait se faire non pas par division et par soustraction, mais par addition et par multiplication. Le Prof. Tsafack Nanfosso est en train d’imprimer, à travers son concept managérial de « dynamique collective », sa marque par l’addition des acquis et la multiplication à l’UDs d’opportunités de contribution à l’objectif d’émergence du Cameroun à l’horizon 2035. A l’interne, chaque membre de la communauté universitaire attend vivement que les chantiers dessinés soient réalisés. L’on espère surtout que l’amélioration des conditions de travail amorcée va se poursuive. A l’externe, l’on formule le vœu d’une consolidation davantage affirmée du rayonnement national et international sur divers plans. Il est ainsi urgent qu’il travaille à accomplir la vision consignée dans le Plan stratégique de développement de l’UDs : «Une université d’excellence au service du développement durable, parmi les meilleures d’Afrique à l’horizon 2025». Une grande ambition. Le Professeur a promis de s’en rapprocher par de petites réalisations. Il a du pain sur la planche. Mais il peut relever son défi par sa foi au succès, son action persévérante et surtout la participation de l’excellente ressource humaine qu’il sait motiver et mobiliser./

Related Blogs

b937eb0fea2049bff013584a3ec64bce................................