Entretien avec M. Mama Chandini

Mr Mama DC

M. Mama Chandini,Chef de Division de la Coopération UDs

« L’on a affaire à une coopération durable entre l’UDs et les universités italiennes »

Dschang, UDs/SIC – 23/03/2017. Le Chef de Division de la coopération de l’Université de Dschang, apporte un éclairage sur les relations avec les universités italiennes.

L’Université de Dschang (UDs) entretient des relations multiformes avec les universités italiennes. Ces relations partent des filières de Lettres jusqu’aux filières de Sciences biomédicales. Et aujourd’hui, l’UDs a signé des accords-cadre de coopération avec certaines universités, de même que des conventions spécifiques de coopération culturelle et scientifique avec certaines universités italiennes. Parmi ces universités, nous allons citer une bonne dizaine d’entre elles, notamment l’Université de Bicoca de Milan, l’Université de Ferrara, l’Université de Rome Spienza,  l’Université de Rome Tor Vergata, l’Instituto italiano per l’Africaoriente de Rome, l’Université de Brecia Catane en Italie, l’Université de Modéna et Regio Emilia, l’Université de Urbino, et un accord de coopération en cours de signature avec l’Université de Sienna.

Ce qu’il faut rappeler c’est que ces accords sont opérationnels. Ce sont des accords généralement opérationnalisés par des conventions spécifiques qui rendent directement opérationnels ces partenariats. Il faut retenir également que les relations entre l’UDs et les universités italiennes que je viens de citer sont des relations dynamiques et se répartissent dans presque tous les domaines de la science et de la culture. Vous vous souvenez très bien que l’Université de Dschang est la toute première université camerounaise à dispenser les cours de langue italienne avec des certifications appropriées. L’UDs est la seule université camerounaise à entretenir des relations de coopération dans le cadre des sciences biomédicales avec tout ce que cela comporte comme échange d’enseignants ; il y a des enseignants italiens qui viennent dispenser des enseignements ici au Cameroun ; de même qu’il y a des enseignants camerounais de l’Université de Dschang qui vont dispenser des enseignements dans les universités italiennes.

Pour couronner le tout, il y a des bourses que cette coopération accorde aux étudiants de niveau master de science biomédicale. Vous vous souvenez très bien qu’il y a au moins trois promotions d’étudiants qui ont continué leurs études après avoir obtenu une licence en sciences biomédicales à l’UDs ; ces étudiants sont en train de poursuivre leurs études en master notamment en pharmacie et en kinésithérapie. La toute première promotion a soutenu des mémoires de master dans ces domaines c’est-à-dire en kinésithérapie et en pharmacie, l’année dernière. Ce qu’il faut également rappeler par rapport à cette coopération c’est qu’elle est pérenne. C’est une coopération qui a une très longue durée dans le temps, est bien partie pour être améliorée et s’étendre dans beaucoup d’autres domaines, notamment le domaine de la médecine pure et au niveau du Ph.D en sciences biomédicales, en kinésithérapie et en pharmacie.  Donc il est question qu’on voit dans quelle mesure envisager l’extension de ces partenariat en sorte que ces étudiants qui finissent et ont une bonne moyenne puisse accéder au Ph.D et pouvoir revenir au Cameroun.

Related Blogs

e3f70ff7068c1f8ea4c0c045c6f77934************************