Accords de tutelle et conventions spécifiques

IPES2

Photo de famille en fin de la cérémonie de signature d’Accords-cadres de tutelle académique et de Conventions

L’Université de Dschang tutrice de 04 nouvelles Institutions privées d’enseignement supérieur

Dschang, UDs/SIC – 31/01/2017. La salle des actes du rectorat de l’Université de Dschang (UDs) a abrité le lundi 30 janvier 2017 une cérémonie de signature d’Accords-cadres de tutelle académique et de Conventions spécifiques avec 10 Institutions privées d’enseignement supérieur (IPES). Parmi ces dernières, 04 ont sollicité la tutelle de l’UDs pour la première fois. Celles-là qui ont signé à la fois des accords-cadres  et des conventions spécifiques. Il s’agit de l’Institut protestant de Yaoundé, de l’Institut catholique de Bafoussam, de l’Institut supérieur d’agriculture et de gestion d’Obala et de l’Institut supérieur des hautes études commerciales et industrielles de Douala. Quant aux 06 autres déjà sous tutelle de l’UDs, ils ont sollicité l’extension de celle-ci sur plusieurs autres filière à travers des conventions spécifiques. Ces IPES sont les suivantes : l’Institut universitaire du Golfe de Guinée, la Bamenda University of Science and Technology, l’Institut supérieur professionnel de Yaoundé, l’Institut supérieur des techniques économiques et comptables de Douala, l’Ecole supérieure des sciences et techniques de Douala, l’Institut supérieur de gestion de Douala. Les conventions spécifiques concernaient les formations du niveau licence et master professionnels, principalement dans les filières industrielles et technologiques, d’économie et de gestion, d’agronomie et foresterie, de langues, de droit et science politique.

La particularité de cette cérémonie c’est la présence de deux hommes d’églises à la réputation établie : d’une part le Révérend Prof. Bouba Mbima représentant de l’Institut universitaire protestant de Yaoundé et Son Excellence Mgr Dieudonné Watio, évêque représentant le diocèse catholique de Bafoussam propriétaire de l’Institut catholique de Bafoussam. La cérémonie a été ponctuée au début et à la fin de prières œcuméniques et épiscopale qui, toutes, sollicitaient la main bénissante de Dieu pour accompagner l’UDs dans sa tutelle et les IPES dans le respect des normes d’assurance-qualité exigées.

Prenant la parole, le sous-directeur de l’enseignement supérieur privé, Prof. Achille Bela, représentant le directeur du développement de l’enseignement supérieur au MINESUP, a attiré l’attention des promoteurs sur le respect des dénominations et, surtout, sur le fait que la signature de l’accord-cadre ne signifie pas autorisation d’ouverture, laquelle est octroyée par le MINESUP. Dans ses propos conclusifs, le recteur de l’UDs, Prof. Roger Tsafack Nanfosso, a sollicité des promoteurs qu’ils pensent à ériger au moins une infrastructure à l’UDs, en signe de reconnaissance de cette tutelle menée depuis plus d’une décennie. Il a par ailleurs indiqué que les enseignants-chercheurs des IPES qui voudraient changer de grade devraient commencer par se faire recruter comme Assistant par un Comité de recrutement des assistants. Au 30 janvier 2017, l’UDs assure la tutelle d’une trentaine d’IPES à travers le Cameroun./

 

 

 

Related Blogs

19e5b1b56b6b2a3e38543d2897c3ac9b<<<<